Commissionnaire d'une agence oeuvrant pour la nature, il crée la polémique en se vantant de ses trophées de chasse en Afrique

6 303partages

Aux Etats-Unis, un dénommé Blake Fischer a fait les gros titres à cause de ses activités extra-professionnelles, et surtout pour en avoir tiré une certaine fierté.

Le problème pour Blake Fischer, ce n’est pas forcément d’être un passionné de la chasse et des safaris en Afrique, c’est surtout de jouir de cette activité au regard de son emploi. En effet, l’homme est un des Commissionnaires (un cadre dirigeant, ndlr) de l’agence gouvernementale Idaho Fish and Game, qui œuvre pour la protection de la faune et la flore de l’État de l’Idaho.

Surtout, le gros problème, c'est que Blake Fischer ne se cache pas et se serait même vanté d’avoir tué 14 animaux, dont notamment « toute une famille de babouins » lors d’un safari en Namibie le mois dernier, à travers un courrier électronique envoyé à ses collègues, photos à l’appui, selon The Idaho State Journal.

Forcément, se vanter de tuer des animaux auprès de ses collègues lorsqu’on travaille dans une agence oeuvrant pour la protection de la nature, les exploits de « chasseur » de l’intéressé n’ont pas vraiment été appréciés.

Sur les clichés envoyés à ses collègues, on pouvait notamment l’apercevoir poser à côté de ses trophées : une girafe, un léopard, quelques babouins et un phacochère.

Dans son mail, Fischer écrivait notamment sur un ton amusé : « Ma femme voulait me regarder et avoir un ressenti de l’Afrique… alors j’ai tué une famille entière de babouins. Je pense qu’elle s’est rapidement fait une idée ».

Son mail a donc conduit à une fronde interne puisque plus d’une centaine d’employés ont signalé son mail et ont demandé sa démission. Blake Fischer, conscient aujourd’hui qu’il n’aurait pas dû envoyer ses photos, ne regrette pas d’avoir obtenu ses trophées : « Je n’ai rien fait d’illégal, je n’ai rien fait qui n’était pas éthique, je n’ai rien fait d’immoral » se défend-il auprès du journal The Idaho Statesman.

Dans l’Idaho, cette agence gouvernementale compte sept commissionnaires, élus pour quatre ans, qui doivent être soutenus par le gouverneur et confirmés par le Sénat. En place depuis 2014, Blake Fischer venait à peine de s’engager pour un second mandat mais n’a pas été encore confirmé par le Sénat.

Plusieurs anciens commissionnaires, appelés à donner leur avis sur la situation, ont écrit à un membre du gouvernement pour les prévenir d’un «problème explosif» si le cas Blake Fischer n’était pas rapidement réglé, par un renvoi ou une démission forcée.

En vidéo : Sur Instagram, Maria Jorstad, enceinte de triplés montre l'évolution de sa grossesse
Plus d'articles
Dernières news