Aux États-Unis, un milliardaire s'engage à rembourser les prêts étudiants d'une promotion d'université

2 494partages

Cap aujourd'hui sur les États-Unis où un milliardaire afro-américain a décidé de rembourser les prêts étudiants de toute une promotion d'université. C'est la belle histoire du jour ! 

Les étudiants de l’Université de Morehouse à Atlanta (Géorgie) ne sont pas prêts d’oublier ce dimanche 19 mai 2019.

Alors qu’ils assistaient à la cérémonie de remise de leurs diplômes, qui vient traditionnellement récompenser 4 années de dur labeur outre-Atlantique, ces derniers ont eu droit à une surprise à laquelle ils ne s’attendaient sans doute pas.

Crédit photo : fongbeerredhot / Shutterstock

Ayant regagné leur place après avoir paradé avec leur précieux sésame, sous les applaudissements de l’assistance, ces étudiants ont assisté en effet à un discours dont ils se souviendront longtemps.

« Ma famille va créer une bourse pour effacer vos prêts étudiants »

À peine se remettaient-ils de leurs émotions qu’un certain Robert F. Smith s’est ainsi présenté face à eux, à la tribune, tout sourire, pour leur annoncer tout bonnement qu’il allait prendre en charge toutes leurs… dettes estudiantines.

Oui, vous avez bien lu ! Ce mystérieux samaritain, qui se trouve être un homme d’affaire dont la fortune est estimée à 4,4 milliards de dollars, s’est ainsi engagé à payer la totalité des prêts contractés par les étudiants de la promotion 2019, soit la bagatelle de 40 millions de dollars.

Une annonce qui a évidemment surpris tout le monde et qui a été accueillie par un tonnerre d’applaudissements suivis d’une explosion de joie non contenue des quelque 400 jeunes diplômés accompagnés de leurs parents.

« Ma famille va créer une bourse pour effacer vos prêts étudiants », a ainsi déclaré M. Smith aux élèves de cette université, qui tient une très grande place dans la culture afro-américaine aux États-Unis.

Il s’agit en effet du premier établissement d’enseignement supérieur à avoir offert une éducation aux afros-américains, en 1867, à une époque où le pays, régi par les lois ségrégationnistes, interdisait aux noirs de s’inscrire dans les universités.

De très nombreuses personnalités issues de cette communauté, comme le révérend Martin Luther King, l’acteur Samuel L. Jackson ou encore le réalisateur Spike Lee, en ont fréquenté les bancs.

Pour la petite histoire, Robert F. Smith - diplômé des très prestigieuses universités de Columbia et Cornell (toutes deux situées dans l’État de New York) - est devenu en 2015 l’afro-américain le plus riche des États-Unis, selon le magazine Forbes, détrônant ainsi la star du petit écran Oprah Winfrey.

Présent à la cérémonie pour y recevoir un prix honorifique, le natif d’Austin au Texas s’était déjà distingué par sa philanthropie en début d’année, en versant 1,5 million de dollars de dons à l’université, soit la plus grosse contribution jamais offerte par un donateur dans l’histoire de l’établissement.

Pour rappel, à la différence du système français, le cursus universitaire américain s’avère extrêmement coûteux et contraint les étudiants à contracter des prêts qu’il leur est parfois difficile de rembourser.

Selon l’agence de notation financière Fitch, l’ensemble de la dette estudiantine dépasserait aujourd’hui la somme colossale des mille milliards de dollars aux États-Unis.

En vidéo : Mayah, la mini Cruella en beaucoup plus mignonne
Plus d'articles
Dernières news