France : le prix des masques chirurgicaux reste encadré jusqu'au 10 juillet prochain

1 886partages

Le prix de vente des masques chirurgicaux, qui est encadré par l’État depuis le 2 mai, vient d’être prolongé jusqu’au 10 juillet, date de la fin de l'état d'urgence sanitaire.

Le samedi 23 mai devait marquer la fin de l’encadrement du prix des masques chirurgicaux en France. Les Français risquaient donc peut-être de se retrouver à acheter les masques plus cher que d’habitude avec l'arrêt du décret qui réglementait le prix à 95 centimes l’unité et 80 centimes pour les grossistes . Ces prix indiqués par l’État ne concernaient que les masques à usage unique, les masques artisanaux n’en faisaient pas partie.

Crédit photo : Nicolas Datiche/SIPA

Mais ce matin, vers 9 heures, ce décret a été modifié pour prolonger la date jusqu’au 10 juillet.

Ce jeudi, la député socialiste Valérie Rabault a en effet révélé sur Twitter que l’encadrement devait initialement s'arrêter samedi et que le gouvernement ne répondait pas à la demande de prolongement du décret.

<

La présidente du groupe PS à l'Assemblée restait convaincue que les services concernés « n'avaient pas vu que l'encadrement s'arrêtait vendredi, (parce qu'elle est) la seule laborieuse à lire réellement les décrets ». Selon Valérie Rabault, ce sont les articles publiés tôt ce vendredi qui ont alerté les autorités sur cette question.

Selon les sources de BFM TV, le texte statuant sur la réglementation du prix des masques a donc connu une modification ce matin. En effet, la date du 23 mai qui marque la fin de l’encadrement a disparu. Ce qui stipule leur prolongement. Ainsi, la secrétaire d'État en charge de ce dossier, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé que la date était prolongée jusqu’à la fin de l’État d’urgence sanitaire, le 10 juillet.

Source : BFMTV
Plus d'articles