« Le rap ? Une musique nègre », « Miss France n'est pas une caucasoïde »... : le raciste Henry de Lesquen a enfin été condamné par la justice ! Et il était temps

2 601partages

Henry de Lesquen, candidat auto-proclamé à l’élection présidentielle de 2017, a été condamné mercredi 25 janvier pour des propos incitant à la haine raciale. Et il était temps !


Henry de Lesquen, Président de « Radio Courtoisie » (ça ne s’invente pas !), n’a pas encore récolté les 500 signataires d’élus nécessaires pour présenter sa candidature à l’élection présidentielle...
Mais qu'à cela ne tienne. Car son souci premier est plutôt avec la justice.

francetvinfo.fr

En effet, mercredi 25 janvier, il a été condamné à verser 16 000 euros d’amende et des dommages et intérêts à des associations de lutte contre le racisme qui s’était constitué partie civile, pour "provocation à la haine et contestation de crime contre l'humanité". Que ce soit à travers son compte Twitter, ou dans de rares interviews, il n’a jamais gardé la langue dans sa poche et ne s’en est jamais excusé, ni n’a exprimé le moindre regret.


Lors de son procès, qui s’est déroulé le 9 décembre dernier, Henry de Lesquen en avait profité pour confirmer ses propos et même en remettre une couche. Parmi ses déclarations les plus choquantes, il a notamment remis en cause l’existence de la Shoah en ciblant Simone Veil : « Je suis émerveillé de la longévité des rescapés de la Shoah morts à plus de 90 ans. Ont-ils vécu les horreurs qu’ils ont racontées ? La plantureuse S. Veil rescapée de la Shoah a 88 ans. À ma connaissance, elle va bien. »


Par ailleurs, il se plaît à insister sur la conscience de race et rejette toute idée de mixité sociale comme lorsqu’il commente l’évolution de la composition de l’équipe de France de football à travers les années : « À cause du cosmopolitisme, le coefficient de blancheur de l’équipe de France de balle au pied est en chute libre », en précisant que le « grand remplacement est déjà accompli à l’instar de la gare du Nord ».


Puis, Henry de Lesquen a fait de « la musique nègre » (rock, rap, etc…) un phénomène de société à abolir immédiatement car elle correspond à un « ensauvagement de l’homme, obscène de part en part ». Dans la même lignée, celui qui se considère comme le "candidat de la discrimination" s'était encore distingué, peu de jours après son procès, sur l'élection de Miss France, remportée par Miss Guyane : "La Guyane n'est pas la France. Il convient que la demoiselle qui représente la France soit de race caucasoïde".


Enfin, l’esclavage « ne le gêne pas » et avait même avancé « le remettre au goût du jour pour régler la crise économique ». Il veut aussi « raser la tour Eiffel qu’il trouve moche », « abroger le droit d’asile », « réfuter le discours antiraciste », et abandonner « le discours pro-immigrés et cosmopolite ». Charmant.

leparisien.fr

Espérons qu’avec cette condamnation, Henry de Lesquen se fasse maintenant plus discret.

En vidéo : « Giving », la publicité de TrueMoveH qui rend hommage à la générosité
Plus d'articles
Dernières news