Husky : 8 choses à savoir sur cette race de chien

De son apparence de chien-loup à ses yeux d’un bleu perçant en passant par son élégance rare, le husky a tout pour plaire. Et c’est d’ailleurs certainement grâce à sa beauté appréciée de tous qu’il a pu devenir l’une des races de chiens les plus populaires du monde. Pourtant, le husky est bien plus que cela. En effet, derrière cette image magnifique se cache un animal à la personnalité complexe, au caractère doux et aux capacités incroyables.

Crédit : Ivanova N / Shutterstock

À voir aussi

Originaire de Sibérie, une région particulièrement isolée et méconnue de la plupart d’entre nous, le husky est parvenu à devenir célèbre en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Et c’est évidemment tout sauf un hasard. Aujourd’hui, il est de plus en plus présent dans les foyers aux quatre coins de la planète et ce phénomène n’est sans doute pas près de s'essouffler.

Particulièrement sportif et souvent considéré comme hyperactif, le husky a besoin d’une activité physique intense et quotidienne afin d’être en bonne santé. Il nécessite également une grande attention et beaucoup de temps à consacrer de la part de son maître car il supporte mal la solitude.

En ce qui concerne le caractère, le husky doit être éduqué pour qu’il puisse grandir dans les meilleures conditions et trouver sa place sans problème au cœur d’un foyer dynamique.

Sociable, il s’entend aussi bien avec les enfants qu’avec d’autres animaux et peut donc cohabiter avec de nombreuses espèces différentes.

Et pour ne rien gâcher au plaisir d’en avoir un chez soi, sa santé de fer fait qu’il ne nécessite que très peu de soins si ce n’est au niveau de son pelage qu’il faut brosser quotidiennement.

Voici ce qu’il faut savoir sur le husky :

Le husky a besoin d’être éduqué

Le husky a un tempérament de feu et figure sans doute tout en haut du classement des chiens les plus têtus ! Il est très indépendant et possède un grand instinct de prédation ce qui fait de lui un véritable loup de compagnie. Ce côté sauvage et aventurier le pousse à fuguer dès son plus jeune âge et à explorer la nature s’il n’est pas sous surveillance.

Pour éviter cette situation, il faut donc lui poser des limites très claires. Le husky requiert une éducation positive avant ses 6 mois puis une éducation bien plus ferme ensuite. Il a besoin d’avoir en face de lui un leader qui lui impose une autorité tout en restant cohérent dans son éducation, un peu comme s’il évoluait dans une meute.

Ce point est très important et ne doit surtout pas être négligé. Il n’est pas rare que les maîtres qui le prennent à la légère aient plus tard un husky qui se désintéresse totalement d’eux et qui devient alors très difficile à contrôler.

Le husky s’adapte à différents climats

Contrairement à l’immense majorité des races de chiens, le husky sibérien est capable de s’adapter à de nombreux climats. Pour cause, son organisme a été conçu pour vivre dans l’une des régions les plus froides de Russie, certes, mais on oublie souvent que la Sibérie voit sa température varier avec une grande amplitude tout au long de l’année.

Ainsi, grâce à la mue que subit son pelage deux fois par an, le husky peut aussi s’adapter à un climat glacial qu’aux zones géographiques où le climat est tempéré voire chaud. Il s’agit donc d’un des très rares chiens a pouvoir affronter la neige mais également un soleil de plomb.

De nombreuses autres races nordiques ne sont pas capables d’une telle prouesse. Par exemple, le malamute d’Alaska est très à l’aise dans le froid. En revanche, il souffre énormément quand il est exposé à la chaleur.

Le husky est très affectueux

Le husky est l’une des races de chiens les plus anciennes au monde. Son comportement est basé sur le mode de vie de la meute et il fait preuve d’une grande loyauté ainsi que d’une extrême complicité envers ses membres. Quand il ne vit pas en meute avec plusieurs de ses semblables, inconsciemment, il transpose ce modèle social inné sur ses propriétaires et les considère comme des membres de celle-ci.

Il a beau garder un côté indépendant particulièrement prononcé, il est donc logique qu’il soit tout aussi loyal envers les personnes qui vivent dans son foyer. Le husky est très affectueux et docile envers elles.

Il partage avec son maître et sa famille une complicité sans faille et adore passer de longs moments à jouer en leur compagnie, notamment en extérieur lors d’une promenade, d’une randonnée, d’un tour à vélo ou dans un jardin.

À noter que du fait de sa proximité avec ses propriétaires, il n’hésitera pas à les défendre s’il sent qu’ils sont dans une situation compliquée. Dans la plupart des cas, le husky se montre également sociable avec les autres chiens et les animaux en général.

Le husky a un pelage qui doit s’entretenir

De par ses origines sibériennes, le husky a naturellement un pelage abondant et particulièrement épais de manière qu’il puisse résister aux températures négatives de l’hiver dans sa région natale. Ce dernier demande beaucoup d’entretien car il doit être brossé quotidiennement à l’aide d’une brosse spécifique à cette race de chien.

La pratique a pour objectif de le débarrasser l’animal de ses poils morts. Mais ce n’est pas tout ce qu’il faut savoir à propos de son magnifique pelage. En effet, deux fois par an, la robe du husky subit une mue. Lors de ces périodes, il a une forte tendance à perdre bien plus de poils que d’habitude et il est important de le brosser en conséquence.

Pour l’entretenir de manière optimale, il est souvent nécessaire de le brosser à deux reprises chaque jour. Attention tout de même à ce que la perte de poils ne soit pas excessive. Si vous avez un doute sur la quantité en question, il est fortement conseillé de se rendre chez le vétérinaire afin d’être rassuré quant à la santé de votre husky.

Le husky déteste la solitude

Le fait que le husky soit indépendant ne veut pas dire qu’il aime être seul. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils vivent généralement en meute.

En réalité, le husky supporte vraiment très mal la solitude et a besoin d’énormément d’attention afin d’être complètement heureux et épanoui dans son quotidien. Il prend beaucoup de plaisir lorsqu’il est entouré de ses maîtres et des autres membres de leur famille. Il ne se lasse jamais des moments en leur compagnie et aime passer des heures entières à leurs côtés.

Cela peut être de façon dynamique en s’activant et en courant ou en profitant de caresses et de papouilles sur le canapé. Vous l’aurez donc compris, si vous faites partie de celles et ceux qui, à cause de leurs obligations professionnelles, passent beaucoup de temps loin de leur domicile, adopter un husky ne semble pas être une bonne idée car il aura besoin d’une personne avec lui presque à chaque instant.

Pour son bien-être et son épanouissement personnel, le husky doit être considéré comme un membre à part entière d’une famille et pouvoir nouer des relations solides et intenses avec les individus qui la composent.

Le husky a une santé de fer

Endurant et robuste, le husky est sans doute l’un des chiens les plus résistants au monde. Sa santé de fer lui permet de vivre longtemps sans craindre les maladies dont la plupart des races de chiens sont amenées à souffrir. Il est parfaitement équilibré sur le plan physique et profite d'une musculature développée mais qui ne lui impose aucune lourdeur lorsqu’il court et fait un effort.

Ainsi, son ossature est bien protégée et ne se dégrade que très peu au fil de sa vie. Cependant, il ne faut pas croire pour autant que le husky est un chien dont la santé n’a besoin d’aucun contrôle.

En effet, s’il y a bien une zone stratégique qu’il faut régulièrement surveiller cette race, c’est celle des yeux. Cela s’explique en grande partie par le fait qu’il lui arrive fréquemment d’être sujet à des troubles oculaires.

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un husky, il est primordial de prendre l’habitude de vérifier ses yeux régulièrement afin de remarquer le plus tôt possible une éventuelle complication. Il s’agit généralement de son seul point faible en ce qui concerne sa santé.

Le husky est très sportif

Développé à l’origine par la nature pour parcourir d’innombrables kilomètres dans steppes sibériennes, le husky a gardé son côté particulièrement sportif malgré sa domestication et ses changements d’habitats successifs. Aujourd’hui encore, cette race de chien a besoin de se dépenser beaucoup chaque jour et d’avoir à disposition un terrain suffisamment grand pour que son organisme fonctionne de la meilleure manière.

En effet, pour être et rester en bonne santé tout au long de sa vie, le husky doit faire en sorte de dépenser toute son énergie afin de vider ses batteries avant de les remplir à nouveau.

Cet exercice régulier lui permet aussi de se maintenir à un poids de forme et de canaliser son hyperactivité. Il est donc nécessaire de le promener au minimum trois fois par jour. Si besoin, son activité physique peut être complétée en l’inscrivant à des cours de sports canins comme l’agilité ou le mushing (traction de traîneau), à raison d’une ou plusieurs fois par semaine.

Le husky adore les enfants

Pendant des siècles, le husky a été le compagnon de prédilection des tribus nomades tchouktches, qui migraient du nord-est de l'Asie vers l'extrême nord de la Russie, en traversant notamment la Sibérie.

Et il avait un rôle prépondérant dans la vie de ces dernières puisqu’en plus d’aider et de guider les hommes lors des sessions de chasse, cette race de chien était très utilisée pour rester sur le camp autour des femmes et des enfants dans le but de les protéger contre d’éventuelles attaques de prédateurs.

En d’autres termes, le husky a en lui un sens aigu de la protection et n’est pas du genre à hésiter quand il sent que l’un des siens est en danger. Comme tout chien, il doit évidemment être correctement éduqué avant de jouer avec des petits mais une fois que c’est chose faite, il les considérera comme des êtres sensibles et se fera une joie de partager des moments avec eux.

Grâce à un enseignement approprié, le husky peut devenir le meilleur ami de vos enfants, notamment en stimulant leur développement, qu’il soit physique ou mental.

Plus d'articles
À lire aussi