Finalement, la solidarité des internautes a payé : obligé d'enseigner l'informatique sur un tableau noir, ce professeur ghanéen s'est vu enfin offrir des vrais ordinateurs

Par
708
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au Ghana, ce professeur enseignait l'informatique à ses élèves grâce à un tableau noir et de la craie, faute de moyens et d'ordinateurs disponibles. Il voulait que les jeunes à qui il enseigne puissent s'imaginer à quoi ressemble un écran d'ordinateur, et soient ainsi préparés pour plus tard. Après avoir soulevé une vague de solidarité, il a désormais reçu du matériel pour pouvoir faire cours à ses élèves.

Facebook,  Richard Appiah Akoto

Il y a quelques semaines de cela, Richard Appiah Akoto, un enseignant ghanéen, avait ému le monde entier en partageant sa technique, bien à lui, d'enseigner l'informatique. Faute de moyens techniques, et surtout d'ordinateurs, il se sert en effet d'un simple tableau noir pour expliquer l'utilisation du logiciel de traitement de texte Word à ses élèves âgés de 13 à 14 ans.

Résultat : un travail impressionnant, avec toute l'interface méticuleusement et patiemment reproduite à la craie, qui fait gage de la passion de ce prof pour la transmission du savoir, de son amour pour l'enseignement, quand bien même il est dépourvu de tout matériel... Cela prouve aussi qu'avec de l'ingéniosité et du système D, on peut réussir à accomplir l'impossible.

Touchés par l'histoire de cet enseignant visiblement passionné, de nombreux internautes ont relayé l'histoire sur les réseaux sociaux. Contacté de toutes part, Richard Appiah Akoto a reçu de nombreuses promesses de dons d'argent ou d'ordinateurs. Une aide plus que bienvenue : « Il y a trop d'écoles dans notre région qui sont dépourvues de matériel informatique » explique celui qui voit en son action une manière de donner aux jeunes des armes pour pouvoir évoluer dans la société et ne pas se retrouver désemparés devant un ordinateur. « L'éducation est la clé pour nos générations futures ».

Finalement, la firme Microsoft elle-même, interpellée sur Twitter, a fini par décider de s'en mêler elle aussi. L'entreprise a en effet promis d'équiper la classe avec ses appareils.  « Soutenir les enseignants pour permettre la transformation numérique dans l'éducation est au cœur de ce que nous faisons. Nous équiperons Owura Kwadwo [le nom de l'école, N.D.L.R] d'un appareil de l'un de nos partenaires, ainsi que de l'accès à notre programme MCE et à des ressources de développement professionnel gratuites »


Eh bien, Microsoft Africa et d'autres donateurs ont finalement honoré leurs promesses ! Trois semaines après le message, les premiers dons sont arrivés dans la classe de Richard Appiah Akoto. 

L'entreprise a confirmé sur son site avoir offert à l'école où il enseigne un accès gratuit à sa gamme de logiciel à destination des enseignants et a même invité le preofesseur à partager son expérience lors d'un sommet sur l’éducation, à Singapour. Les université de Leeds, au Royaume-Uni, et l'université de NIIT au Ghana ont également envoyé des ordinateurs bureautiques et portables, ainsi que du matériel.

Les élèves de Richard Appiah Akoto vont donc pouvoir s'entraîner sur de véritables appareils. La volonté de fer de leur prof aura donc fini par payer !

Second donation received. Five brand new desktop computers for the school. One personal laptop for #Teacherkwadwo Three boxes of ict books. #thankstoOhemengTawiah #ThankstoNIIT. God bless you all.

Les pères de bébés prématurés ou hospitalisés vont bénéficier d'un congé paternité de 30 jours consécutifs
Commentaires