Il marchait 10 heures par jour pour aller travailler, ses collègues se cotisent pour lui offrir une voiture

Par
1 093
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Il marchait dix heures par jour pour arriver à temps au travail : Dans la petite ville de Mentor, dans l’Ohio (États-Unis), Kevan Finley se levait tous les jours à trois heures du matin afin d’arriver à huit heures pétantes dans les cuisines du restaurant où il officie en tant que cuisinier. Le soir, ce n’était qu’après cinq heures de marche en sens inverse qu’il pouvait enfin pousser le pas de la porte de son domicile!

Une routine épuisante, qui semble complètement inconcevable… et pourtant, c’était le quotidien de cet homme de 30 ans. Lorsque ses collègues de travail ont appris sa situation, ils ont décidé de se cotiser… pour lui offrir une voiture !


40 kilomètres aller-retour, sans jamais se plaindre

Pour parcourir les 20 kilomètres qui séparent Mentor de la ville d’Euclid, où se situe le restaurant de la chaîne Ruby Tuesday dans lequel il travaille depuis juin, Kevan devait se lever très tôt. Plus impressionnant encore : Kevan est toujours arrivé à l’heure, sans jamais se plaindre. Il était si humble et discret qu’il n’a jamais parlé à personne de sa galère quotidienne.

Et c’est par hasard que ses collègues ont découvert sa situation. Un matin, alors que Kevan marchait sous la pluie, un policier s’arrête en voiture et lui propose de monter pour l’avancer un peu, et de le déposer devant le restaurant. En chemin, ils discutent, et l’agent Phil Croucher découvre, incrédule, la routine quotidienne de son passager, quand ce dernier finit par lui avouer son histoire. En effet, lui explique Kevan, s'il se rend tous les matins à pied à son travail, c’est pour économiser afin de pouvoir un jour s’offrir un permis de conduire et une voiture.

Grâce à un post Facebook et à la magie des réseaux sociaux, son histoire s’est bientôt répandue sur internet. À tel point que cela a fini par arriver aux oreilles des collègues de travail de Kevan, qui ont découvert avec stupéfaction ce que le cuisinier devait subir chaque matin et chaque soir ! Kelly Parcell-Cobb, la gérante du restaurant, a expliqué à la chaîne WKYC que son employé n’a « jamais demandé à personne de le reconduire chez lui » et que malgré la distance, « il vient tous les jours sans faute et fait vraiment du bon travail ».

Tous les employés du restaurant ont ouvert une grande cagnotte sur le site GoFUndMe. En 17 jours, ils ont réussi à récolter 9 200 € pour leur courageux collègue !

Désormais, le trajet de Kevan sera d’environ 20 minutes… Cela risque de lui changer la vie !
Ce supermarché lance un « happy hour » anti-gaspillage afin de vendre les produits bientôt périmés
Source : LCI
Commentaires