Ce photographe nous offre un cliché saisissant d'une murmuration d'étourneaux formant un oiseau géant

Par
9 907
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un photographe, Daniel Biber, s'est targué d'avoir capturé un cliché qui laisse sans voix. Un moment parfait lors duquel il a assisté à la murmuration d'étourneaux qui a pris la forme d'un oiseau géant. (Le terme « murmuration » désigne le vol de plusieurs milliers d’étourneaux formant une masse unique, ndlr)

Crédit : Daniel Biber / SWNS

Et on le comprend. À 53 ans, ce photographe semi-professionnel à la tête d'une entreprise de bicyclettes, a observé des milliers d'oiseaux sur une période de quatre jours et le résultat est à couper le souffle.

Comme les nuages dans le ciel, les troupeaux géants prennent souvent des formes étranges et merveilleuses - et parfois graphiques. À travers ses clichés, Daniel Biber nous l'a démontré. Les oiseaux qu'il a observés ont offert un spectacle saisissant quand ils se sont rassemblés sur la Costa Brava dans le nord-est de l'Espagne, devant les yeux du photographe.

Crédit : Daniel Biber / SWNS

Crédit : Daniel Biber / SWNS

C'est à force de détermination qu'il a réussi à prendre une série d'images qui montrent les oiseaux se réunissant dans le ciel sous la forme d'un oiseau géant quand ils ont été ciblés par un prédateur. Mais si les oiseaux se sont adonnés à cette magnifique exhibition, Daniel Biber n'a réalisé l'ampleur de son cliché qu'après avoir examiné les photographies sur son ordinateur. « Je prenais des photos des murmures pendant plusieurs jours [...] seulement, quand j'ai vérifié les images sur l'ordinateur après coup, j'ai réalisé quelle forme les étourneaux avaient créé. J'ai réalisé que j'avais capturé un cliché unique, techniquement, précis et de haute qualité. »

Et s’il est parvenu à ce résultat, c'est également car il s'est appliqué à comprendre le mécanisme de ces formations d'essaims d'oiseaux en allant sur les lieux propices à la formation de murmures d'étourneaux, et ce, pendant quatre jours consécutif . « J'ai toujours au moins une caméra sur moi chaque fois que je quitte la maison. Et je pars en vacances régulièrement dans le nord-est de l'Espagne où j'ai été témoin de fantastiques murmures d'étourneaux au cours des années. J'ai finalement conduit sur place tous les jours pendant quatre jours afin de les capturer. J'ai choisi un endroit où je pensais qu'ils se pointeraient et choisiraient un premier plan et une toile de fond assortis afin de les mettre en scène

Images soumises à un concours international de photographie

Lors d'un concours international de photographie organisé par l'observatoire d'oiseaux en Suisse, ses clichés ont été soumis parmi 6 800 images issues des œuvres de 540 photographes de 15 pays différents. Ses superbes clichés lui ont permis de remporter le concours en 2017 et d'avoir reçu des demandes d'experts qui utilisent ses images pour prouver la différence entre les images réelles et trafiquées. Pour couronner cette victoire, il a également reçu des demandes de musées concernant une éventuelle exposition à venir...

Source : Daily Mail
Commentaires