Comme dans le film « Là-haut », il s'envole en s'attachant à 100 ballons gonflés à l'hélium

Par
9 445
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un aventurier britannique a réussi le pari fou de s’envoler en s’accrochant à 100 ballons, assis sur une chaise. Une scène qui nous rappelle le film de Pixar « Là-haut ».

Il s’appelle Tom Morgan et vient de réaliser le rêve de millions de personnes: pouvoir s’envoler. Propriétaire de l’entreprise « The Adventurists », spécialisée dans la « création d’aventures » à travers des inventions originales qui nous permettrait de sortir de notre routine, il s’est fait un véritable plaisir avec des moyens à la portée de tous.

Ce lundi 23 octobre, l’aventurier s’est simplement envolé en Afrique du Sud, parcourant 25 km dans le ciel assis sur une chaise attachée à 100 ballons multicolores gonflés à l’hélium. Il a pu s’élever jusqu’à 2,4 km d’altitude.

Dans sa vidéo publiée en ligne, il explique la démarche de son aventure : « Ça va durer trois jours, sur une longue distance, une aventure flottante sous une flopée de ballons, sur une chaise… Probablement, la course aérienne la plus idiote ».

Tom Morgan avait d’abord choisi le Bostwana (situé au nord de l’Afrique du Sud) comme terrain aérien après mûre réflexion : « Il y a beaucoup d’espace aérien ouvert, c’est au milieu du continent donc quand le vent souffle, il n’y pas de risques d'atterrir dans la mer et d’y mourir ».

Seulement voilà, après quelques tentatives infructueuses, il s’est relocalisé à Johannesburg. Il avait passé deux jours à gonfler à l’hélium et se disait alors « terrifié et excité ».

Même assis sur une chaise et volant au gré du vent, ce ne fut pas si reposant car quand il s’approcha de la couche d’inversion de l’atmosphère, où la température commence à grimper, sa chaise de voyage a accéléré brutalement : « J’ai dû garder mon calme et couper les cordes des ballons petit à petit » raconte-t-il à la BBC. Il a pu regagner la terre ferme après 2h de vol.

Son ami et co-fondateur de The Adventurists, Matthew Dickens, était bien content de le retrouver sain et sauf à l’atterrissage : « On n’était pas même pas sûr qu’il reviendrait vivant. On ne pensait qu’il réussirait à gérer. Mais ouais, il a réussi ».

Le Groenland a perdu onze milliards de tonnes de glace en une seule journée
Source : The Adventurists
Commentaires