Il vous arrive de parler tout seul ? Mais non, vous n'êtes pas fou : vous êtes peut-être un génie incompris !

Par
3 572
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Avez-vous déjà eu une conversation passionnée avec… vous-même ? Avez-vous déjà ressenti un sentiment de gêne intense lorsque vous avez été surpris par d’autres personnes alors que vous étiez en train de penser à « voix haute » (bref, de parler tout seul ) ? Si c’est le cas… vous n’êtes pas seul — et vous avez même de quoi être fier de vous !

On dit souvent que parler tout seul est le premier signe de la folie… Pourtant, c’est exactement tout l’inverse. En effet, parler tout seul est en fait le signe que vous êtes probablement un génie !
via brightside

Vous trouvez cela bizarre ? Pourtant, sachez-le, de très nombreuses études ont démontré des liens entre les facultés cognitives et le fait de se parler tout seul, dans sa tête mais aussi à voix haute. Les personnes qui ont cette drôle d’habitude ont en fait une certaine propension à penser de manière plus efficace, à apprendre plus vite, et à avoir une mémoire supérieure à la normale.

Ainsi, une étude publiée dans le Quarterly Journal of Experimental Psychology a mis en lumière le fait que la stimulation verbale était en mesure d’altérer le processus de perception. Voici quelques raisons scientifiques qui prouvent qu’il n’y a pas à s’inquiéter si vous parlez tout seul : vous êtes juste un génie incompris !


1. Votre cerveau devient plus efficace

Dans une expérience publiée par la revue Live Science, la moitié des volontaires ont dû se répéter le nom de divers objets tandis qu’un groupe test ne faisait rien. Puis, tous les volontaires ont dû chercher des objets dispersés. Résultat : ceux qui s’étaient simplement répété le nom des objets avaient de bien meilleurs résultats— non seulement ils les retrouvaient plus facilement, mais ils avaient de meilleures facultés de mémoire et une capacité à mémoriser de nouvelles choses boostée. Cette expérience montre bien qu’il existe un lien entre le langage et les processus cognitifs qui sont liés au langage, avec la représentation spatiale et les objets physiques. De même, lorsque vous êtes en train d’accomplir une tâche et que vous la commentez ou que vous vous parlez à vous-même, vous « solidifiez » dans votre esprit ce que vous êtes en train de faire, ce qui vous permet d’être plus concentré et plus efficace.


2. Les enfants qui se parlent à eux-mêmes à voix haute apprennent plus vite et mieux !

Les bébés et les jeunes enfants ont besoin d’entendre leur propre voix en grandissant, c’est pourquoi certains enfants ont tendance à parler tous seuls lorsqu’ils jouent ou qu’ils accomplissent des tâches. En réalité, la parole permet aux enfants de guider leurs actions, étape après étape, afin de résoudre les problèmes.


3. Cela vous aide à organiser vos pensées

Lorsque vous vous parlez à vous-même, cela vous permet de valider vos décisions importantes : Selon la psychologue et experte de l’analyse comportementale Linda Sapadin, en parlant tout seul, vous priorisez vocalement les tâches et vous désembrouillez votre cerveau. Lorsque vous entendez votre problème être vocalisé oralement, cela vous calme et vous permet d’extérioriser les choses au lieu de garder une idée non-formulée à l’intérieur de votre tête et de la ruminer sans cesse. Ainsi, Linda Sapadin conseille à ceux qui ont la sensation d’avoir du mal à mettre de l’ordre dans leurs idées et qui ont l’impression d’avoir l’esprit confus, de tenter de formuler leur raisonnement à voix haute…


4. Vous atteindrez vos objectifs plus facilement

Lorsque vous répétez quelque chose à voix haute, en particulier lorsque vous vous fixez des objectifs, cela vous aidera à renforcer votre attention et à vous focaliser sur quelque chose de précis— éliminant au passage les distractions. Chacune de vos pensées devient plus détachée et donc plus claire — cela vous force à réfléchir et à formuler les choses, tandis que dans votre esprit, à l’état brut, les pensées se chevauchent, se mélangent et restent embrouillées les unes avec les autres. De plus, en prononçant et en entendant vos propres pensées, vous conditionnez mentalement votre cerveau à déployer plus d’efforts afin d’accomplir cet objectif.




Source : shareably
Commentaires