Ils créent une paille écolo...en paille pour s'opposer au plastique à usage unique

Par
115
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Dans l’Orne, un agriculteur bio et un designer parisien se sont associés pour créer "La Perche", une paille en paille, naturelle et biodégradable. Une idée originale qui intervient en réponse à l’interdiction des pailles en plastique prévue d’ici 2021.

Mike Sallard, agriculteur bio dans le Perche, et Jeff Lubrano, designer et artiste parisien, ont décidé de remettre au goût du jour la paille en paille, car comme son nom l’indique la paille était à l’origine en paille.

Ils créent une paille écolo…en paille pour s’opposer au plastique à usage unique. Crédits photo : La Perche / Facebook

Les associés travaillent sur ce projet depuis un an. L’idée est d’abord née dans la tête de Jeff Lubrano : « J’ai deux chevaux à la maison et en leur donnant de la paille, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire ».

Il en parle alors à Mike Sallard et décident tous les deux de fabriquer leurs pailles avec des tiges de seigle. « On a choisi le seigle car c’est une plante robuste, dont la tige est assez longue et avec un bon diamètre. »

Le seigle est cultivé par l’agriculteur, qui produit de la farine. Les tiges sont fauchées et servent habituellement de litière aux animaux. Les 40 premiers centimètres de la plante permettent de créer les pailles. « On part d’un déchet de moisson que l’on valorise pour en faire une paille. L’idée c’est de créer une nouvelle filière pour l’agriculture biologique, en circuit court », rapporte Mike Sallard.

Ce projet local ne s’arrête pas là. Les pailles deviennent un objet durable puisqu’elles sont réutilisables, lavables, biodégradables et « ne donnent pas de goût à la boisson », précise Jeff Lubrano. Le concept a déjà séduit des restaurateurs et des industries agro-alimentaires. Les deux associés prévoient de produire 6 millions de pailles et 50 millions l’année prochaine.

En France, on consomme 9 millions de pailles par jour et 3.2 milliards par an. Pourtant, la paille en plastique met environ 180 ans à se dégrader. À ce titre, le parlement européen a voté le 27 mars dernier l’interdiction du plastique à usage unique (pailles, couverts, gobelets, cotons-tiges) à partir du 1er janvier 2021.

Source : France 3
Paille Biodégradable Plastique Planète
Commentaires