Ivre, le soir du Nouvel An, il décide de prendre le taxi pour se rendre du Danemark à la Norvège, et se retrouve avec une facture de... mille huit cents euros

Par
2 512
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En général, les chauffeurs de taxi sont plutôt habitués à devoir supporter les lubies, l'haleine chargée et la conversation erratique de leurs passagers en état d'ébriété avancée.

Lorsque ceux-ci font appel aux services d'un taxi pour rentrer de soirée, les conducteurs doivent s'attendre à toutes sortes de surprises, allant du classique vomi sur la banquette arrière, à l'oubli pur et simple de l'adresse du domicile, ce qui le pousse bien souvent à devoir s'armer de patience.

DR

Mais à Copenhague, un homme visiblement très éméché, après un réveillon bien arrosé, a fait vivre une aventure pour le moins inhabituelle à son chauffeur, rapporte France Info, relayant une information de la BBC. Le passager, âgé d'une quarantaine d'années et originaire d'Oslo, en Norvège, avait décidé de passer le Nouvel An avec ses amis au Danemark. Ayant bu tout son soûl, il a jugé ensuite bon de rentrer chez lui… et de commander un taxi.

Problème, auquel l'homme à l'esprit embrumé n'avait visiblement pas pensé : plus de six cents kilomètres séparent Copenhague de son domicile en Norvège, ce qui logiquement fait quelque peu tourner le compteur du taximètre.

Après avoir traversé les frontières de trois pays, il arrive finalement devant le pas de sa porte… et déchante aussitôt en voyant la note de 18 000 couronnes norvégiennes (plus de 1 800 euros) que lui tend le chauffeur ! Comprenant tout à coup son erreur, et trouvant l'addition un peu trop salée à son goût, le passager s'échappe du taxi et s'enferme aussitôt chez lui.

Furibond de voir son passager refuser de payer après un trajet aussi long, le chauffeur danois s'est donc mis a l'attendre de pied ferme devant son domicile. Finalement, c'est la police d'Oslo, appelée en renfort par le chauffeur, qui est parvenue à résoudre l'affaire. Extirpant le fêtard du profond sommeil dans lequel il s'était plongé, les agents ont finalement réussi a le contraindre à payer son dû, malgré ses récalcitrances.

Une soirée qui lui aura sans doute coûté un peu plus cher que prévu à ce Norvégien… espérons qu'il ait au moins bien profité de son réveillon !

Commentaires