Ces oeuvres d'art créées dans les rizières japonaises sont une vraie tradition dans ce village

1 393partages

Chaque mois de mai, des bénévoles s’activent au village japonais d’Inakadate pour planter différentes variétés de riz, qui forment des œuvres d’art une fois l’été venu. Cet art des rizières attire chaque année des milliers de touristes.

Crédit photo : Inakadate Village

Le village d’Inakadate, situé dans le nord du Japon, suit une tradition depuis 1993. En effet, les habitants de ce village ont un art unique : l’art des rizières, nommé « tambo ato » en japonais.

Tous les mois de mai, 1 300 bénévoles se réunissent pour planter différentes variétés de riz dans les rizières, qui forment des dessins quand vient l’été. Chaque année, des milliers de touristes affluent dans le village pour découvrir ces créations exceptionnelles.

Des œuvres d’art dans les rizières japonaises

Crédit photo : Inakadate Village

L’art des rizières peut être admiré de mi-juin à début octobre. Cependant, la meilleure période pour découvrir les dessins est en juillet, lorsque les couleurs ressortent le plus. Un point de vue imprenable est accessible depuis la tour de l’observatoire du village. À l’origine, cette tradition a été mise en place pour lutter contre l’augmentation de la dette et le déclin de la population.

« L’art des rizières est devenu synonyme d’Inakadate. L’année prochaine, nous aimerions recommencer à planter les deux sites. Le déploiement du vaccin progresse, nous espérons donc que les gens pourront venir le voir de leurs propres yeux », a affirmé Fumihito Suzuki, employé au service du tourisme local.

L’art des rizières : un hommage au cinéma et à la littérature

Au fil des années, les dessins représentés dans les rizières sont devenus de plus en plus extravagants. Cette année, les bénévoles ont rendu hommage au cinéma et à la littérature, en représentant des scènes de Star Wars ou Autant en emporte le vent. Les Japonais ont également représenté des personnages mythologiques et des acteurs d’émissions de télévision locales.

Crédit photo : Inakadate Village

Le thème des dessins est généralement décidé un an à l’avance, et ce projet est dirigé par Atsushi Yamamoto, un ancien professeur de lycée qui travaille sur les couleurs et la perspective des œuvres d’art.

« À l’aide d’un logiciel de traitement d’images, j’apporte des modifications au fur et à mesure que je planifie la conception. L’image originale peut être une photographie ou un graphique détaillé, et peut utiliser des centaines ou des milliers de couleurs. Tout cela est réduit à environ sept couleurs de riz de champ de ferme », a expliqué le professeur.

Alors si vous souhaitez vous évader l’année prochaine et découvrir cette tradition locale unique, rendez-vous entre juin et octobre à Inakadate.

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Crédit photo : Inakadate Village

Source : My Modern Met