Joséphine, le phoque « mascotte de la Rance », a été retrouvée morte dans les Côtes-d'Armor

574partages

Elle était devenue la coqueluche des habitants de la région, elle laissera un grand vide. Joséphine, le vieux phoque de la Rance, est morte de vieillesse alors qu'elle était déjà très affaiblie. 

C’est avec tristesse que l’on a appris la mort de Joséphine, ce veau marin de 21 ans qui était devenu la « mascotte de la Rance » dans les Côtes-d’Armor.

L’animal a rendu son dernier souffle le dimanche 25 avril sur la plage du Moulin à Binic-Étables-sur-Mer, trois semaines après avoir été retrouvé à Cancale (Ille-et-Vilaine) dans un état préoccupant.

Très affaiblie en raison de son grand âge, Joséphine était en fin de vie et semblait avoir choisi la région comme dernière demeure.

Joséphine, vieux phoque devenu « mascotte de la Rance », est morte dans les Côtes-d'Armor

Bien qu’attendue, sa mort en a peiné beaucoup, tant les locaux s’étaient pris d’affection pour cet animal à l’adorable frimousse.

« C’était la mascotte de la Rance ! Il y a un peu d’affect à la voir partir », a ainsi confié à France Bleu Gaël Gauthier, membre de l’association de protection des animaux Al Lark.

C’est lui qui a été prévenu le premier, tôt dans la matinée de dimanche, du décès de Joséphine, que tout le monde surnommait « L9 ».

La veille, il avait déjà reçu un appel de la part du responsable du port de Binic qui l’avait prévenu de l’état de santé inquiétant du petit phoque, suite aux signalements de nombreux badauds ayant été témoins de son agonie.

Croyant bien faire, certains de ces derniers ont même tenté de lui venir en aide, sans savoir qu’ils ne lui rendaient pas service.

« Elle montrait des signes de souffrance réelle. J’avais préconisé de la laisser, mais malheureusement ça n’a pas été fait, elle a été remise à l’eau plusieurs fois à l’aide d’un tractopelle », a indiqué Gaël Gauthier, qui avait pourtant demandé la mise en place d’un périmètre de 10 mètres autour de l’animal pour le laisser se reposer.

Pour rappel, après avoir été aperçue en juillet 2020 très affaiblie, Joséphine avait été prise en charge par les équipes de l‘Océanopolis de Brest (Finistère) puis remise à l’eau en novembre, avant de réapparaître, de nouveau diminuée, il y a trois semaines à Cancale.

Sa dépouille a été récupérée par la mairie et une autopsie devrait avoir lieu très prochainement.