Jour du dépassement : à partir de ce jeudi 29 juillet, nous vivons à crédit sur la planète

1 088partages

Ce jeudi 29 juillet est le jour du dépassement. Cela signifie qu’à partir d’aujourd’hui, nous avons épuisé toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en une année.

Tous les ans, le Global Footprint Network calcule le jour du dépassement. Une fois que cette date est atteinte, cela signifie que l’humanité a épuisé toutes les ressources biologiques que la Terre peut lui offrir en un an.

Cette année, le jour du dépassement est le 29 juillet, selon l’alerte donnée par l’Organisation internationale pour la protection de l’environnement et du développement durable.

Crédit photo : Atstock Productions / Shutterstock

À partir d’aujourd’hui, l’humanité vit « dans le rouge » jusqu’à la fin de l’année, ce qui est un symbole fort de la surconsommation humaine. Pour déterminer le jour du dépassement, le Global Footprint Network compare la consommation annuelle des ressources naturelles par la population mondiale, avec la capacité de régénération de la Terre.

Le jour du dépassement plus tôt qu’en 2020

Cette année, le jour du dépassement intervient à la même période qu’en 2019, alors qu’il avait été repoussé en 2020 grâce aux confinements qui ont limité la consommation. Cette année, la production d’empreinte carbone a augmenté de 6,6% et on a enregistré une diminution de 0,5% de la capacité des forêts à produire des ressources naturelles.

Crédit : Global Footprint Network

Malheureusement, le jour du dépassement pourrait survenir de plus en plus tôt chaque année. Au début des années 1970, cette date était atteinte en décembre, ce qui signifiait que les ressources planétaires suffisaient pour une année. Au fil du temps, la surconsommation a de plus en plus pris le dessus.

« Si l’année 2020 avait marqué un recul du jour du dépassement, nous sommes repartis sur la trajectoire des années précédentes. L’Agence Internationale de l'Energie établit que les émissions vont atteindre des niveaux record d’ici 2023, et les plans de relance vont majoritairement continuer à creuser notre déficit écologique », a déclaré Véronique Andrieux, directrice générale du WWF France.

La déforestation : principale cause de l’épuisement des ressources

Ce rebond par rapport à l’année 2020 est expliqué par l’augmentation de la déforestation, qui est l’une des causes principales de l’épuisement des ressources naturelles de la Terre. En 2020, 1,1 millions d’hectares de forêts ont été détruits au Brésil, et la déforestation en Amazonie a augmenté de 17%.

« Si nous voulons faire reculer le Jour du Dépassement et maintenir nos conditions de vie sur Terre, nous devons d'urgence limiter nos émissions de CO2 mais aussi mettre un terme à la déforestation. C'est pourquoi, nous appelons la France à soutenir l’adoption d’une législation européenne ambitieuse pour interdire la mise sur le marché européen de produits liés à la déforestation », a demandé Arnaud Gauffier, directeur des programmes au WWF France.

Source : Géo