L'appel à l'aide des parents d'Antoine, un bébé d'un mois en attente d'un nouveau coeur

Par
20 744
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Sur Facebook, un couple de parents, originaire de Charvieu (Isère) a lancé un appel à l’aide pour trouver un nouveau cœur à leur fils Antoine, âgé d’un mois, qui souffre d’une défaillance cardiaque.

« Antoine n’avait que trois jours quand les médecins nous ont dit qu’une défaillance cardiaque empêchait son cœur de se contracter correctement (…) Ils ont ajouté que le cœur allait à terme se fragiliser ainsi que les organes qu’il irrigue et que la seule chance de survie d’Antoine était une transplantation » explique le père Kevin Chalaye, infirmier libéral, auprès de l’AFP.

Pour lui et sa femme Angélique, c’est comme un cauchemar qui se répète, eux qui ont déjà perdu un fils, Gabriel, au bout de 23 jours à cause de la même anomalie cardiaque : « À l'époque, nous ne savions pas de quoi Gabriel était mort. C'est différent aujourd'hui, il faut faire vite ». Depuis vendredi dernier, Antoine est inscrit sur la liste nationale de greffe tandis que ses parents sont prêts à remuer ciel et terre pour trouver un nouveau cœur à leur fils. Ils ont ainsi lancé une page Facebook « Un cœur pour Antoine » qui compte aujourd'hui 10 000 abonnés.

Le délai d’attente pour un don est de « sept mois en moyenne » en sachant que pour un bébé, les donneurs compatibles doivent peser « entre 2,5 kilos et 8 kilos et avoir moins d’un an ». Par ailleurs, le temps de la greffe, comprenant le transport de l’organe jusqu’à la fin de l’opération chirurgicale, ne doit pas excéder six heures.

À travers leur appel à l’aide sur les réseaux sociaux, ils espèrent notamment sensibiliser le public, mais surtout les parents, au don d’organes : « Il y a en moyenne deux parents sur trois qui refusent que son enfant soit donneur. C’est déjà très éprouvant de perdre un enfant, alors s’il vous est demandé de prendre son cœur, bien évidemment que ce n’est pas facile à accepter (…) Mais une seule personne sensibilisée peut sauver un enfant. »

Bébé Coeur Greffe
Commentaires