L'Arabie Saoudite vient de reconnaître officiellement son premier citoyen-robot : Sophia

Par
6 727
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L'Arabie Saoudite vient d'annoncer avec fierté son nouveau coup d'éclat : un androïde nommé Sophia va devenir le premier robot officiellement doté d'une nationalité et considérée comme citoyen d'un pays ! Une annonce jugée historique, marquant probablement le début d'une nouvelle ère.

Entre projets de mégalopoles utopistes, équipements dignes d'un film de science-fiction et villes nouvelles 100% dédiées au divertissement, le royaume conservateur multiplie les annonces choc pour se positionner comme une nation tournée vers le futur.

Projetant d'abandonner petit à petit le pétrole qui fait aujourd'hui sa richesse et s'orienter petit à petit vers les énergies propres et la technologie de pointe pour faire sa richesse de demain, l'Arabie Saoudite ne cache pas ses ambitions de devenir le leader technologique de demain !

Dans un pays où la loi religieuse est encore appliquée très strictement, où les femmes viennent à peine d'obtenir le droit de conduire un véhicule, se pourrait-il que les robots jouissent bientôt de plus de droits que les humains de sexe féminin ? Cela peut sembler d'autant plus ironique, que Sophia a été dotée par ses concepteurs de traits et d'un prénom féminins...

Un formidable coup de com' ? Peut-être... mais pas seulement. En effet, le royaume suit une évolution commune aux royaumes pétroliers du golfe arabe, qui voient poindre le crépuscule de l'or noir et qui sont aujourd'hui forcés de songer à l'avenir et à de nouvelles manières de conserver leur statut. En conséquence, chacun bombe le torse et se livre à une véritable surenchère en matière de promesses technologiques.... Quitte à vendre du rêve en présentant des projets dignes des meilleurs (ou des pires) romans et films de science-fiction

Ainsi, Dubaï, en présentant un nouveau concept de motos volantes à la Star Wars qui équipera prochainement sa police, a récemment déclaré avoir pour ambition de se doter d'un quart de robots dans ses effectifs de police d'ici les prochaines années... 

L'Arabie Saoudite, elle, a déclaré ce mercredi 25 octobre vouloir créer « le meilleur endroit pour vivre au monde », une gigantesque et pharaonique cité futuriste, bâtie à partir de rien dans le désert et grande comme deux fois l'île-de-France.

Connu sous le nom de code de NEOM, les robots devraient y être plus nombreux que les humains, et s'occuper de toutes les tâches les plus ingrates... afin de créer une véritable utopie où tout serait tourné vers le confort et l'amélioration des conditions de vie des humains.

Le profil-type de ses habitants ? Des personnes « aux compétences uniques », selon un communiqué publié par le royaume, qui à eux tous seraient susceptibles de donner à NEOM « le PIB par habitant le plus élevé au monde ».

Mais même si cette volonté de devenir une «Digital Nation» et de s'imposer comme le centre de l'innovation au Moyen-Orient peut sembler contraster terriblement avec le conservatisme religieux de cet état monarchiste, il n'en est pas moins certain que le jeune prince héritier Mohammed el Salmane semble plutôt favorable aux progrès sociaux, comparé à ses prédécesseurs. Il n'empêche qu'il reste encore au pays beaucoup de chemin à parcourir dans ce sens... au risque de devenir une nation extrêmement avancée technologiquement, mais extrêmement rigide en matière de droits humains ?

"C'est historique d'être le premier robot au monde à être officiellement reconnu comme citoyen d'un pays à part entière. " Veuillez accueillir notre nouvelle concitoyenne : Sophia. "

Commentaires