En France, une loi autorise à vendre son animal de compagnie à un laboratoire

59Kpartages

Le 24 juin dernier, l’association 30 Millions d’Amis a publié un article dans lequel elle affirme qu'une loi permet de vendre son animal de compagnie à un laboratoire. Explications.

Crédit Photo : Alex Zotov / Shutterstock

Selon 30 Millions d’Amis, il est désormais autorisé de vendre son animal de compagnie à un laboratoire.

Le 17 mars dernier, le gouvernement a passé un décret « modifiant certaines dispositions relatives à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques », affirme l’organisme de protection animale.

Aujourd’hui, les élevages de chiens de chasses, d’animaux de compagnie ou les particuliers peuvent vendre leurs animaux à des laboratoires.

Crédit Photo : Egoreichenkov Evgenii / Shutterstock

Très en colère, l’association accuse le gouvernement sur son site Internet de « gaspiller des vies ! », au lieu de chercher « des méthodes substitutives à l'expérimentation animale ».

Pour l’organisme de protection animale, le gouvernement fait preuve « d’un terrible recul en matière de protection animale ».

30 Millions d’Amis affirme également que cette décision « s'avère en outre contraire à la directive 2010/63/UE de l'Union européenne encadrant la provenance des animaux promis à l’expérimentation ».

86% des Français veulent l’interdiction totale de toute expérimentation animale

Depuis la réglementation de septembre 1986, seuls les animaux provenant de fournisseurs agréés et connus étaient utilisés comme cobayes dans les laboratoires, explique l’association.

Toutefois, des dérogations étaient possibles « lorsque la production des éleveurs agréés est insuffisante ou ne convient pas aux besoins spécifiques du projet ».

Crédit Photo : Elnur / Shutterstock 

Ce décret risque d’entraîner un énorme trafic de chiens volés à leur maître « pour être revendus à des laboratoires, comme c’était le cas jadis », explique Reha Hutin, présidente de la Fondation.

Depuis plusieurs années, la Fondation 30 Millions d’Amis soutient le développement du test "Valitox". Cette méthode alternative à l’expérimentation animale est réalisée sur cellules humaines en culture « afin de déceler l'éventuelle toxicité aiguë d'une substance sans utiliser d’animaux ».

Pour rappel, d’après un sondage réalisé par l’association en janvier 2020, 86% des Français souhaitent l’interdiction totale de toute expérimentation animale.

Plus d'articles