L'Europe a vendu pour 37 milliards d'euros d'armes et d'équipements militaires à des pays en guerre ou sous tension

Par
1 264
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L’Europe a vendu entre 2003 et 2014 pour 37 milliards d’euros d'armes et équipements militaires à des pays en guerre ou sous tension ! Voilà le terrible constat d’une étude (en espagnol) réalisé par le centre des études pour la paix de Barcelone, qui analyse par la même occasion les déplacements de population.

L’étude montre clairement la part de responsabilité non négligeable des gouvernements européens dans les conflits armés et donc en englobant plus largement le nombre de personnes qui fuient ces pays. Cette étude fait écho à ce que le ministre de l’intérieur espagnol Juan Ignacio Zoido racontait le 18 juillet : « Ce n’est pas de la responsabilité de l’Espagne, que les immigrés décident de fuir de leur pays ». Ces dires ne prennent, si on s’en tient à l’étude, pas en compte que l’Espagne aussi a un rôle en vendant des armes à ces pays.

Crédit photo : Centro Delàs de Estudios por la Paz de Barcelona

D’après le document, les pays européens ont exporté des armes vers 212 pays. 89 d’entre eux présentaient des chiffres élevés de réfugiés et de personnes déplacées. De plus, 65 de ces pays représentent à eux seuls 88 % des réfugiés mondiaux. Les États membres de l’UE ont d’ailleurs fourni du matériel et des équipements militaires à 63 des 65 pays qui ont été en conflit ou sous tension pendant la période étudiée pour 37 milliards d'euros !

Crédit photo : Centro Delàs de Estudios por la Paz de Barcelona

En se concentrant sur les pays qui se trouvent en conflit permanent, 30 d’entre eux ont été fournis en armement dont l’Inde, la Turquie, Israël, l’Irak ou l’Afghanistan, et cela même si leur sécurité se dégradait. On peut citer l'exemple du total des exportations réalisées en direction de la Syrie qui atteint la somme de 3,4 millions d'euros, ou pour le Pakistan avec 2,6 milliards d'euros et une situation qui empire au fil des années.

Crédit photo : Centro Delàs de Estudios por la Paz de Barcelona

De fait, on constate qu’un tiers des principaux importateurs se trouvent dans des endroits à conflit. Pour autant, les exportations d’armes faites par les pays européens ont pu empirer la situation ou la permanence de la violence qui ont provoqué de nouveaux mouvements de populations et de réfugiés qui fuient la guerre. La part de responsabilité dans les mouvements migratoires est directe pour les pays européens qui ont pu, dans certains cas, avoir engendré une dégradation de la situation ou bien ne rien avoir changé du tout.

Crédit photo : Centro Delàs de Estudios por la Paz de Barcelona

Comme le rapporte l’étude : « C’est un des critères qui explique qu’un État devrait refuser une autorisation ou l’exportation d’armements, surtout en direction de pays qui peuvent générer des réfugiés et déplacements ». De plus, les pays européens continuent de se plaindre de l’afflux de réfugiés qui fuient la guerre, en continuant d’alimenter avec plus d’armes ces conflits tout en niant leur responsabilité !

VIDEO : Un Américain réalise un incroyable saut pour sauver son fils de la noyade
Europe Armes Pays Guerre
Commentaires