La cycliste Fiona Kolbinger est la première femme à remporter la Transcontinental Race 2019

Par
304
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Après 17 à 20 heures d’efforts quotidien, qui ont porté leurs fruits, la cycliste a réalisé un exploit en remportant la célèbre course de cyclisme devant une centaine d’hommes.

En effet, c’est une première en ce qui concerne le cyclisme d’ultra-endurance. L’athlète Fiona Kolbinger, âgée de 24 ans, s’est offert, mardi 6 août au matin, une victoire dans la Transcontinental Race. Une épreuve de 4000 kilomètres en totale autonomie et sans assistance.

En dix jours, deux heures et quarante-huit minutes, la jeune Allemande devance ainsi ses 263 concurrents, parmi lesquels figuraient 224 hommes et avec un temps de 10 jours, 2 heures et 48 minutes de course.

Transcontinental Race 

Chaque jour, la jeune femme a pédalé pas moins de quinze à dix-sept heures, cumulant au maximum quatre heures de sommeil, afin de gagner au plus vite sa destination finale : Brest.

Fondée en 2013, la Transcontinental présente l’originalité de pas imposer de parcours aux cyclistes, mais seulement quatre points de passage. Cette année, il s’agissait de la Bulgarie, de la Serbie, de l’Italie et de la France. Fiona Kolbinger a décidé, elle, de passer par le col du Galibier, en France.

Transcontinental Race

Transcontinental Race

C’était une première pour la jeune femme, de s’élancer sur cette compétition : « Je suis tellement surprise de gagner, je visais le podium des femmes, je ne pensais pas que je pourrais gagner la course » a-t-elle réagi sur le site officiel des organisateurs.

Après avoir franchi la ligne d’arrivée, la jeune femme a toutefois estimé qu’elle « aurait pu repousser encore un peu plus ses limites ».

Un exploit, qui marquera tout de même l’histoire du cyclisme.

En Guinée, une candidate au baccalauréat a dû quitter l'épreuve pour donner naissance à son bébé, avant de revenir
Commentaires