Après 17 jours de deuil, la femelle orque qui a ému le monde entier avec la dépouille de son bébé l'a enfin laissé partir

Par
9 990
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Depuis le 24 juillet, le monde entier a les yeux rivés sur les images de cette pauvre femelle orque traînant la dépouille de son bébé depuis 17 jours. Après un deuil difficile, la mère a finalement laissé partir son petit.

Les chercheurs du Center for Whales Research (CWR) ont annoncé dans un communiqué le 11 août que l’orque a lâché la dépouille de son nouveau-né, après avoir parcouru 1 600 kilomètres avec le corps sans vie du bébé sur le dos.

Crédits : Ken Balcomb/Center for Whale Research

Les scientifiques ont retrouvé la femelle, samedi 11 août, en train de chasser un banc de saumon avec quelques-uns de ses congénères le long des côtes d’une ville près de Vancouver. Le CWR a affirmé que l’animal était en bonne santé et que « la carcasse a probablement coulé au fond des eaux maritimes intérieures de la mer des Salish, et les chercheurs n’auront sûrement pas l’opportunité de pratiquer une nécropsie ».

Chez ces cétacés, le deuil est un phénomène très répandu qui a de nombreuses fois été observé. Mais le cas de Tahlequah, la femelle orque, avait particulièrement attiré l’attention des scientifiques. Aperçue pour la première fois le 24 juillet portant la dépouille de son enfant, les scientifiques suivaient attentivement le comportement de cette mère. Selon les spécialistes, jamais auparavant ils n'avaient constaté une période de deuil aussi longue.

Décédé seulement 1 h 30 après sa naissance, le baleineau est dans la continuité d’une triste lignée de décès. Dans cette région comptant 75 individus, aucun jeune baleineau n’a survécu depuis près de trois ans. La diminution des bancs de saumons et le non-renouvellement de la population dans cette région, poussant à des rapports incestueux entre les spécimens, diminuent les chances de survie des nouveau-nés.

Après ce triste événement, la femelle orque semble avoir repris du « poil de la bête » laissant espérer d’ici quelques mois une nouvelle gestation, mais cette fois-ci avec un dénouement on l'espère plus heureux.

Orque Canada
Commentaires