Un bébé naît sans visage au Portugal, le pays est sous le choc

474partages

La naissance d'un bébé sans visage secoue actuellement les Portugais et suscite une vague d'indignation contre la négligence présumée d'un obstétricien.

Hélas, il ne s’agit pas du dernier film d’horreur à l’affiche mais, au contraire, d’un bien triste fait divers qui bouleverse le Portugal.

Le pays tout entier vient en effet d’apprendre, non sans émotion, la naissance rarissime d’un bébé sans visage.

Né le 7 octobre dernier à l’hôpital Sao Bernardo de Setubal, ce petit garçon, baptisé Rodrigo, est venu au monde sans yeux, sans nez et dépourvu d’une partie de son crâne.

Crédit photo : SDJ / Shutterstock 

« Il y a de forts indices (de négligence) qui pourront conduire à une sanction disciplinaire »

Bouleversés après l'accouchement, les parents de l’enfant ont porté plainte contre l’obstétricien qui les avait accompagnés durant la grossesse, lequel serait coupable à leurs yeux de ne pas avoir décelé cette malformation lors des différentes échographies.

Le récit de cette histoire a fait la Une des journaux locaux, choquant profondément la population portugaise.

Sous la pression de l’opinion publique, l’Ordre des médecins du Portugal a d'ailleurs décidé de suspendre, pour une durée de 6 mois, l’obstétricien soupçonné de négligence.

Après enquête interne, il s’avère que l’intéressé avait déjà été visé par six autres plaintes similaires, dont la plus ancienne remonte à 2013. Le conseil de discipline a donc décidé d’ouvrir une enquête, tout comme la justice suite à la plainte déposée par les parents.

« Il y a de forts indices (de négligence) qui pourront conduire à une sanction disciplinaire » a ainsi déclaré Alexandre Valentim Lourenço, (président du conseil de l’Ordre des médecins de la région Sud), lors d’une interview à la télévision publique RTP.

Que s’est-il passé durant la grossesse pour qu’une telle malformation puisse échapper à la vigilance de l’obstétricien ?

Selon les parents du petit Rodrigo, aucun problème n’a été détecté lors des 3 échographies réalisées en amont, dans une clinique privée de Setubal.

Pourtant, le médecin avait été alerté quant au risque d’une possible anomalie du fœtus au sixième mois de grossesse, au cours d’un examen réalisé à la demande des parents.

« Il a expliqué que parfois certaines parties du visage ne sont pas visibles (…) lorsque le bébé a le visage collé contre le ventre de la mère », a ainsi raconté Joana Simao, sœur de la maman.

Des explications pour le moins troublantes !

Pour l’heure, le nourrisson est toujours hospitalisé dans le service pédiatrique où il a vu le jour.

Source : AFP
Dernières news