La NASA a annoncé avoir découvert sept exoplanètes de la taille de la Terre... Et trois d'entre elles pourraient abriter de la vie !

Par
3 473
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Hier soir, la NASA a annoncé la découverte incroyable de sept exoplanètes, gravitant autour de l’étoile « Trappist-1 », à 40 années-lumière de notre système solaire. Trois d’entre elles seraient potentiellement habitables.


C’est l’une des plus grandes découvertes extrasolaires réalisée par l’agence spatiale américaine. Grâce à leur télescope dernier cri, Spitzer, les scientifiques ont observé durant 500 heures consécutives, à l’automne 2016, l’étoile Trappist-1, située dans notre galaxie, à 40 années-lumière du système solaire.


Une observation qui n’est pas restée vaine puisqu’au bout de cette vingtaine de jours, ils ont détecté l’existence de 7 exoplanètes, dont la taille et la température sont comparables à celles de la Terre. De plus, celles-ci sont très proches l'une de l'autre, et surtout assez proches de leur étoile. La NASA a annoncé leur découverte lors d’une conférence de presse et à travers un article publié dans la revue Nature.

nasa.gov

Si la NASA s’est concentrée sur Trappist-1, c’est parce que l’Observatoire européen austral (ESO), situé à Chili, avait déjà découvert trois de ces exoplanètes près de l’étoile en question, vers la fin de l’année 2015.

nasa.gov

Didier Queloz, coauteur de l’étude a affirmé que la découverte était sans précédent : « Vingt ans après les premières exoplanètes, il s’agit sans nul doute d’une des plus grandes découvertes dans le domaine des planètes extrasolaires. La recherche du vivant sur une autre planète est aujourd’hui  à portée de main ».


En effet, sur les 7 exoplanètes découvertes, trois d’entre elles abriteraient potentiellement un océan liquide et donc de la vie. Ainsi, elles seraient potentiellement habitables. Si l’eau liquide est une condition indispensable pour le développement de la vie, ce n’est pas suffisant puisqu’il faudra aussi déceler la présence d'autres bonnes molécules.

nasa.gov

À ce jour, il s’agit du plus grand nombre de planètes découvertes autour d’une seule étoile, en dehors de notre système solaire comme le confirme Sean Carey, scientifique de la NASA en charge du télescope : « C’est le résultat le plus excitant que j’ai pu voir en 14 ans d’opérations avec Spitzer ».


Pour la suite, Spitzer sera aidé par un autre télescope spatial nommé James Webb, qui devrait être lancé en 2018. Ce dernier pourra analyser les températures de ces planètes et caractériser les propriétés des atmosphères afin d’y trouver des molécules d’eau, d’ozone, de gaz carbonique, de méthane. L’existence de ces biomarqueurs indiquera alors si la planète abrite de la vie et si elle pourrait être habitable pour l'Homme.

nasa.gov

Depuis quelques années, la découverte d’exoplanètes s’intensifie fortement grâce aux nouvelles technologies spatiales. Par exemple, l’été dernier, l’ESO avait annoncé la découverte de Proxima B, une exoplanète « jumelle » de la Terre, potentiellement habitable, située à « seulement » 4,2 années-lumière de chez nous.

nasa.gov

Incroyable découverte, n’est-ce pas ?
Source : nasa.gov
NASA Espace Science
Commentaires