Landes : une femme adopte trois mini-cochons issus des laboratoires et leur offre une nouvelle vie

Bouton whatsapp

Dansle Sud-ouest de la France, une professeure de biologie a adopté trois mini-cochons issus des laboratoires. Cette opération a été rendue possible grâce à l’association Graal.

Muriel Dublin est une professeure de biologie originaire d’Ygos-Saint-Saturnin, une commune située dans le département des Landes. Au mois de décembre, elle a adopté trois petits cochons auprès de la SPA de Saint-Pierre-du-Mont.

Depuis, l’Ygossaise fait tout son possible pour leur offrir une vie remplie d’amour et de tendresse: « Je les aime, je les entretiens, je les garde ! », a-t-elle déclaré à nos confrères de Sud Ouest.

Crédit Photo : A. Ch.

Les mini-cochons sont issus des laboratoires

Les femelles âgées de deux ans ont vécu une grande partie de leur vie dans un laboratoire. Les animaux ont été confiés à la SPA par l’association Graal (Groupement de Réflexion et d’Action pour l’Animal). À travers ses actions, cette organisation réhabilite les animaux de laboratoire arrivés en fin de protocole. Elle leur offre une nouvelle chance.

Lorsque les cochons sont arrivés à la SPA, le personnel s’est donné pour mission de leur trouver une famille aimante: « C’était une première pour la SPA. Il n’était pas possible de les garder au refuge : avec 90 chiens qui aboient autour, c’était un lieu beaucoup trop stressant », a expliqué Pauline Rouby, la directrice de la structure.

Crédit Photo : leungchopan / Crédit Photo 

La professeure est aux petits soins pour ses cochons

Fort heureusement, Muriel Dublin était disponible pour les accueillir : « Je suis allée les chercher le jour même où elles sont arrivées à la SPA, J’avais fait changer mon emploi du temps. Elles étaient dans un état ! On voyait leurs côtes… », a-t-elle confié au quotidien régional.

Aujourd’hui, les cochons, baptisés Nif-Nif, Nouf-Nouf et Naf-Naf, se portent à merveille grâce aux bons soins prodigués par leur bienfaitrice : « Elles sont gâtées. Elles dorment dans une ancienne porcherie, au chaud, avec du foin. On y est allé doucement avec les enfants. On a attendu que ce soit elles qui viennent vers nous », a expliqué la professeure.

Cette dernière ignore tout du passé de ses pensionnaires: « On ne veut pas savoir ce qu’elles ont subi. On se dit qu’elles étaient dans des cages, qu’elles n’étaient jamais allées dehors. On a réalisé qu’ici, elles allaient découvrir la pluie, le vent, le soleil, le froid… ».

Crédit Photo : Ewa Studio / Shutterstock

Ce n’est pas la première fois que Muriel Dublin recueille des animaux chez elle. En effet, les mini-cochons partagent la propriété de leur maman d’adoption avec une brebis, deux poneys, un âne, trois chiens, six chats, quatre poules et un cochon vietnamien.

« Elle en a recueilli tellement qu’elle sait interagir avec eux. Nos chemins devaient forcément se croiser », a indiqué la directrice de la SPA.

Source : Sud Ouest
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.