Le bébé nu sur la pochette de Nervermind attaque Nirvana pour pornographie infantile

4 466partages

Il s’agit de l’une des plus célèbres pochettes d’album, là voilà aujourd’hui dans la controverse ! Spencer Elden, le bébé nu présent sur la pochette de Nevermind, poursuit le groupe Nirvana pour pornographie infantile.

Trente ans après sa sortie, l’album Nevermind du groupe Nirvana reste certainement l’un des plus grands albums de musique. Un album connu de tous, même des non-initiés, grâce à sa pochette originale illustrant un bébé nu, dans une piscine, appâté par un billet de 1 dollar hameçonné.

DGC Records

Souvent détournée, parfois imitée mais jamais égalée, cette pochette d’album est l’une des célèbres de l’histoire de la musique. Seulement voilà, 30 ans après, le bébé a bien grandi et s’attaque désormais au groupe pour avoir exploité une image de lui nu, sans son consentement, alors qu’il n’était qu’un bambin, surtout pour un but commercial.

Nirvana attaqué en justice par le bébé nu de la pochette de Nevermind

Spencer Elden a en effet décidé de poursuivre Nirvana en justice pour « pornographie infantile » selon plusieurs médias américains comme Variety et TMZ. Le jeune aurait porté plainte à l’encontre des anciens membres du groupe, de la descendance de Kurt Cobain, des directeurs artistiques, ainsi qu’au photographe Kirk Weddle, l’auteur du cliché, et les labels à l’origine de la sortie de l’album.

John Chapple / YouTube

Au total, ce ne sont pas moins de 17 personnes qui sont visées par cette plainte. Spencer Elden réclamerait environ 150 000 dollars (soit 128 000 euros), de la part de chacun selon TMZ.

Cette plainte a été le fruit d’une longue réflexion puisque le jeune homme envisageait déjà de porter plainte en 2016. À l’époque, à l’occasion des 25 ans de l’album, il avait recréé la pochette iconique avec, cette fois-ci, un short de bain.

Il confiait alors au Time une amertume vis-à-vis de ce cliché : « C’est assez difficile, tu as l’impression d’être célèbre pour rien, mais tu n’as vraiment rien fait d’autre que leur album (…), il est difficile de ne pas s’énerver quand on apprend combien d’argent a été impliqué, mes droits humains ont été révoqués ».

Aujourd’hui, à 30 ans, Spencer reste convaincu que cette photo de lui n’a pas été exploitée dans les règles. Il assure qu’elle enfreint plusieurs lois fédérales et qu’il subira des « dommages à vie ».

John Chapple / YouTube

« Son identité et son nom légal sont à jamais liés à l’exploitation sexuelle commerciale qu’il a vécue en tant que mineur et qui a été distribuée et venue dans le monde entier depuis qu’il était bébé jusqu’à nos jours » explique la plainte déposée à la Cour fédérale de Los Angeles.

Il a fallu 15 secondes au photographe, Kirk Weddle, pour avoir la photo qu’il souhaitait. Pour cela, il a simplement demandé à l’un de ses amis, le père de Spencer : « Tu veux gagner de l’argent aujourd’hui et jeter ton enfant dans la piscine ? ». Le paternel s’exécuta contre une somme de 200 dollars.

Selon TMZ, le groupe avait promis de couvrir les parties génitales du nourrisson avec un autocollant, ce qui n’a jamais été fait.