Les pompiers de Vannes retrouvent leur chienne Onnie qui avait été enlevée

Par
11 962
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Dimanche soir, entre 21h30 et 23h30, une remorque cynotechnique avec un chien de recherche à l’intérieur, avaient été dérobés au centre de secours des pompiers de Vannes. Après un appel à témoins, la chienne de huit mois a été retrouvée saine et sauve, lundi soir à Arzal (Morbihan). Une enquête est en cours pour retrouver l'auteur du vol. 

Lundi 18 février dans la soirée, grâce aux nombreux messages relayés sur les réseaux sociaux, la jeune chienne a été identifiée grâce à sa puce électronique. Elle a été confiée à un vétérinaire, lui-même sensibilisé. 

Après avoir été enlevée, la chienne des pompiers de Vannes a été retrouvée saine et sauve. Crédits photo : Pompiers de Vannes

L’un des membres de l’équipe cynotechnique de Vannes avait constaté, dimanche 17 février à 23h30, la disparition de leur chienne Onnie, spécialisée dans la recherche de victimes. La jeune chienne rouge de Hanovre âgée de huit mois est en cours de formation au sein du Service départemental d’incendie et de secours du Morbihan (Sdis 56).

Dressée pour retrouver des personnes égarées ou ensevelies, Onnie se trouvait dans une remorque immatriculée DN-401-WD/, spécialement aménagée et livrée tout récemment au Service départemental d’incendie et de secours. Elle était fixée à une voiture, stationnée devant le centre de secours de Vannes, situé le long de la route nationale 165, qui relie Nantes à Brest.

Elle a été remise, en bonne santé, au sapeur-pompier maître-chien. La remorque n’a quant à elle pas encore été retrouvée. Le Contrôleur Général Cyrille Berrod tient à remercier « l’élan de solidarité de celles et ceux qui ont relayé massivement cet avis de recherche, qui a permis de retrouver rapidement Onnie ».

Le centre de secours des pompiers de Vannes est composé de quatre chiens spécialisés dans la recherche de personnes. Deux sont en activité et deux autres sont en formation, dont Onnie. «  C’est la première fois, en France, qu’on forme un chien de cette race », avait précisé à Ouest-France, Cyrille Berrod.

« La formation d’un chien pour rechercher les personnes disparues dure près de deux ans », explique le lieutenant Poupard au Télégramme. Pour ajouter que « la formation d’Onnie a déjà demandé près de 2000 heures de travail. Ces chiens sont une véritable richesse pour nous, c’est essentiel à notre travail ».

Breaking Bad : le sosie de Walter White recherché pour une affaire de... méthamphétamine !
Source : SDIS 56
Chien Pompiers Victimes
Commentaires