Le couturier Karl Lagerfeld est décédé à l'âge de 85 ans

Par
42 702
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le couturier Karl Lagerfeld est décédé ce mardi 19 février 2019, a annoncé le média spécialisé Purepeople.

Le couturier Karl Lagerfeld est décédé à l’âge de 85 ans. Crédit photo :_buckley / Shutterstock

Karl Otto Lagerfeldt - de son vrai nom - était âgé de 85 ans. Il aurait succombé dans la matinée après une admission d'urgence à l'Hôpital américain de Paris, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Les causes de sa mort n'ont pas encore été communiquées.

Indissociable de la maison Chanel, dont il était le directeur artistique depuis 1983, celui que l’on surnommait le « Kaiser » était devenu au fil du temps un personnage iconique de l’industrie de la mode et du prêt-à-porter.

Bon client des médias - très friands de son charisme et de son franc-parler - son style inimitable et ses lunettes noires, dont il ne se séparait jamais, en avaient fait l’une des figures incontournables de la haute couture.

Né à Hambourg (Allemagne) probablement le 10 septembre 1933 - une incertitude demeure quant à la date exacte, mystère que l’intéressé prenait un malin plaisir à entretenir -, Karl Lagerfeld était le fruit de l’union entre un représentant de commerce d’origine suédoise - Otto Lagerfeldt - et d’une mère au foyer d’origine prussienne, prénommée Elisabeth.

Il passera les premières années de sa vie au domaine familial de Bissenmoor, dans le Bad Bramstedt, avant de retourner vivre à Hambourg en 1939. Le jeune Karl et ses parents devront toutefois refaire le chemin inverse dès 1944 afin de fuir les bombardements alliés qui décimeront la ville portuaire du nord de l’Allemagne.

De retour à Hambourg 4 ans après la guerre en 1949, il va découvrir la mode cette même année en accompagnant sa mère à un défilé de Christian Dior. C’est la révélation ! Doué pour le dessin, il se met alors à dessiner ses premiers modèles.

Repéré par Pierre Balmain en 1954

En 1952, il quitte l’Allemagne pour s’installer à Paris, toujours en compagnie de sa mère. Il y poursuit sa scolarité au prestigieux lycée Montaigne et commence à intégrer petit à petit le microcosme de la mode en tant qu’illustrateur.

Sa carrière ne va toutefois véritablement démarrer qu’en 1954 lorsqu’il remporte le premier prix d’un concours organisé par la célèbre marque de laine Woolmark, ex-æquo avec un certain Yves Saint-Laurent.

C’est à cette occasion que le couturier français Pierre Balmain - membre du jury - le repère et décide de l’embaucher comme assistant. Un poste qu’il va occuper de 1955 à 1962 et qui va définitivement le lancer dans le milieu.

Nommé dans le même temps directeur artistique pour le couturier Jean Patou, il se lance dans la création en tant que styliste indépendant au début des années 1960. Durant cette période, il va également collaborer avec la marque italienne Fendi, dont il a crée le logo, puis pour l’enseigne Chloé pour laquelle il fabriquera des accessoires pendant 20 ans.

Le visage du renouveau chez Chanel

En 1983, c’est la consécration, il est nommé directeur artistique de la célèbre maison Chanel qui est pourtant au bord de la faillite. Jouissant d'une « liberté totale », sa mission est alors de redorer le blason écorné de la maison créée par Coco Chanel et de relancer ainsi son activité.

Une tache dont il s’acquittera avec brio dans la décennie suivante, en misant notamment sur ses deux « muses » les plus célèbres, Inès de la Fressange - qui sera la première mannequin à signer un contrat d’exclusivité avec une maison de haute couture - et Vanessa Paradis.

Son audace et ses créations redonneront à Chanel son luxe d’antan, lui conférant une aura et un prestige qui ne s’est pas démenti depuis.

En parallèle, il avait ouvert dès 1984 sa propre maison de prêt-à-porter, sobrement baptisée « Karl Lagerfeld ». Celle-ci connaitra toutefois un succès mitigé avant finalement d’être rachetée par le groupe Cora-Revillon.

Côté cœur, Karl Lagerfeld aura vécu une idylle de près de 20 ans avec son compagnon Jacques de Bascher, décédé des suites du sida en 1989. En l’hommage de ce dernier, le couturier achètera en 1990 une demeure près de Hambourg qu’il baptisera «Villa Jako ».

Alors qu’il s’était fait très rare ces derniers mois, ayant même annulé sa venue au défilé Chanel le 22 janvier dernier au Grand Palais, les rumeurs sur son état de santé déclinant avaient suscité beaucoup d’inquiétudes jusqu’à l’annonce de son décès ce mardi.

Karl Lagerfeld avait 85 ans.

L'Autriche devient le premier pays européen à interdire totalement le glyphosate !
Source : Purepeople
Décès Mode
Commentaires