Maire d'un petit village, elle propose des solutions concrètes pour favoriser la transition énergétique au Président de la République

Par
8 965
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Une maire d'un petit village normand s'est adressée au Président de la République et a proposé des mesures simples et concrètes pour favoriser la transition écologique.

En plein « grand débat », Macron s’est retrouvé ce mardi 15 janvier 2019, devant 600 maires rassemblés à Grand-Bourgtheroulde. Face à lui, Claire Carrière-Godebout, la maire de Graveron-Semerville, une ville de 299 habitants dans l’Eure, qui a eu l’initiative de lui présenter plusieurs propositions concrètes.

Les habitants de cette petite commune rurale sont sensibles à changer les choses en matière d’énergie et de respect de l’environnement, mais malheureusement le coût de la vie et le manque d’infrastructures proches sont un frein aux habitants. Comment moins utiliser leur voiture quand la gare la plus proche est à 20 km et qu'elle n'a pas été fermée  ? Comment manger plus sainement et bio quand les prix sont dissuasifs  ?

Son intervention sur la transition écologique n’a pas été seulement d’énumérer tous les freins rencontrés mais au contraire d’apporter des solutions réalistes qui laissent à réfléchir.

« Pourquoi ne pas accélérer la recherche sur d’autres énergies ? Par exemple l’hydrogène ou l’air comprimé pour les voitures, le développement de l’hydraulique, et de la méthanisation et, par conséquent, arrêter de céder au lobby pétrolier ».

« Pourquoi ne pas interdire définitivement les pesticides qui, en plus, coûtent cher aux paysans, favoriser l’agriculture bio et mieux rémunérer les paysans pour leur permettre de gagner leur vie grâce à leur travail et non pas dépendre des subventions ».

« Pourquoi ne pas annuler la TVA sur les produits alimentaires de première nécessité et plus taxer les produits de luxe ».

Un discours passionnant qui représente tous les habitants de sa commune, et qui partage tout l'amour qu'ils portent pour leur campagne et la volonté de continuer d'y vivre tout en respectant l'environnement.

Venu du Paris, un couple de touristes porte plainte après s'être fait attaquer par une corneille
Macron Président Maire Transition énergétique
Commentaires