Le jeune Marin, sauvagement agressé pour avoir défendu un couple qui s'embrassait, décoré de la Légion d'honneur

5 213partages

La nouvelle promotion de la Légion d’honneur, rendue publique le 1er janvier 2019, a été marquée cette année par la nomination de Marin Sauvageon. Ce jeune lyonnais, agressé et grièvement blessé en 2016 pour avoir défendu un couple qui s’embrassait, a ainsi été nommé chevalier pour « services exceptionnels nettement caractérisés ».

Publicité

Souvenez-vous, son histoire avait bouleversé le pays, il y a 2 ans. Nous sommes alors le 11 novembre, près de la gare de la Part-Dieu à Lyon (Rhône), quande Marin Sauvageon prend la défense d’un couple victime d’insultes proférées par plusieurs personnes. Le seul tort des deux tourtereaux étant de s’être… embrassés dans la rue.

« Mais enfin, on a bien le droit de s’embrasser », avait-il alors asséné au groupe d’agresseurs. S’en était suivie une altercation puis une violente agression dans un bus. Marin, qui était avec sa petite amie, avait alors reçu trois violents coups de béquille sur la tête, avant de s’écrouler et de perdre connaissance.

Souffrant d’un grave traumatisme crânien, le jeune homme - âgé à l’époque de 20 ans - avait passé deux semaines dans le coma, son pronostic vital était engagé. Aujourd’hui sorti d’affaire, il conserve néanmoins de lourdes séquelles physiques, neurologiques mais aussi psychologiques, en dépit de progrès considérables.

Marin Sauvageon et sa mère lors du procès de son agresseur. Crédit photo : capture d'écran Twitter

« J’ai abandonné tout espoir de redevenir le ‘Marin d’avant’ »

Un état qu’il avait lui même évoqué, un an tout juste après l’agression, sur la page Facebook de l’association « La tête haute je soutiens Marin », créée par sa famille afin d’obtenir des dons pour financer les onéreux frais de santé. « J’ai, depuis un petit moment désormais, abandonné tout espoir de redevenir le ‘Marin d’avant’, celui qui pouvait jouer au foot, danser avec ses amis et son amoureuse en soirée », avait-il écrit dans un message poignant.

L’histoire de son agression avait ému et bouleversé la pays, au point que le jeune homme bénéficie depuis de nombreux soutiens. Il a pu rencontrer le pape en avril dernier, une chanson lui a été dédiée et des dizaines de milliers de personnes se sont mobilisées pour lui. Le jeune homme a par ailleurs reçu la médaille d’honneur de la ville de Lyon, des mains de Gérard Collomb, en novembre 2017.

Ce dernier, ministre de l’Intérieur à l’époque, avait dans la foulée saisi la présidence de la République ainsi que la Grande Chancellerie afin que soit étudiée l’éventualité de remettre à Marin la Légion d’honneur. Une proposition soutenue par la famille de la victime qui avait d’ailleurs lancé une pétition en ce sens, laquelle avait recueilli près de 85 000 signatures.

C’est désormais chose faite puisque l'intéressé s'est vu remettre la prestigieuse médaille, le 1er janvier, pour « services exceptionnels nettement caractérisés »!

Pour rappel, en mai dernier, l’agresseur de Marin - âgé de 17 ans au moment des faits - a été condamné par la Cour d’assises des mineurs de Lyon à 7 ans de prison pour « violences avec usage ou menace d'une arme suivie de mutilation ou infirmité permanente ».

Source : France Inter
Plus d'articles