Pamela Anderson doit faire face au refus du maire de Nîmes, qui ne veut pas qu'elle lui apporte une pétition anti-corrida de 550 000 signatures

Par
2 461
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Une nouvelle pétition anti-corrida fait sensation ! Lancée par Céline Steinlaender, à l’attention du maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, elle a récolté plus de 550 000 soutiens, un record en la matière. L'édile a refusé, vendredi 8 septembre, la demande de l'actrice Pamela Anderson, qui voulait la lui apporter en main propre.

Alors que la feria de Nîmes commence le week-end prochain, l’actrice américaine, fervente opposante à la corrida, a voulu remettre au maire de Nîmes la pétition qui a suscité un nombre impressionnant de soutiens. Accompagnée par la présidente de l’alliance anti-corrida, elle a dû faire face au refus du maire, qui n’a pas voulu recevoir la pétition signée par 550 000 personnes — estimant que la rencontre n’était "pas nécessaire".

Crédit photo : Mathieu Laguanere / Maxppp

Déçue de cette réaction, Claire Starozinski, la présidente de l’Alliance anti-corrida, a déclaré au quotidien régional la Provence : « On reconnaît bien la volonté de dialogue de celui qui prétend être le maire de tous les Nîmois »

Pamela Anderson, elle, a regretté le « manque d’ouverture » de l'élu. Le maire lui avait envoyé un courrier dans lequel il considérait que les corridas « sont des traditions fortement ancrées dans la culture des Nîmois et des Nîmoises et ont une grande importance dans l'activité économique et touristique de notre territoire ».

Crédit photo : Corrida / Shutterstock

L’association avait réfuté l’argument "culturel " avancé par le maire, arguant qu’il « mélangeait allègrement feria et corrida dans sa réponse », tout en dénonçant le fait que le maire « ajoute fallacieusement que des corridas se sont déroulées au XIXe siècle à Nîmes. [...] La mise en place des spectacles tauromachiques y a connu beaucoup de difficultés compte tenu de l'opposition vivace. Nîmes n'a vu que neuf saisons tauromachiques entre 1853 et 1891 ».

Céline Steinlaender dénonce dans sa pétition « le spectacle barbare », et explique sa détermination pour ce que ces massacres s’arrêtent : « La tauromachie est une pratique honteuse et dépassée et l'image de Nîmes est définitivement associée à celle d'une ville de sang (…) Nous ne voulons plus ces spectacles décadents et sanguinaires. Ce que vous nommez « tradition », « art », ou même « culture », ne sont que des alibis destinés à justifier une passion morbide tout en se donnant bonne conscience ».

Crédit photo : Alliance Anti-corrida

Elle rappelle aussi que 75 % des habitants des villes prétendument « taurines » sont hostiles aux corridas. En effet, ce chiffre, qui provient d’un sondage commandé par l’Alliance anti-corrida, et réalisé par l’IFOP, dévoile que les ¾ des personnes interrogées sont en faveur de l’abolition des corridas.

Un fait, qui démontre que l’attachement à la tauromachie n’est plus qu’un mythe, d’autant plus que les plus jeunes « sont encore plus défavorables à l’organisation de corridas avec mise à mort des taureaux » avec 91 % des 18-24 ans.

VIDEO : Âgée de 89 ans, elle tricote plus de 400 couvertures et les offre à des chiens de refuge
Source : Change.org
Maire Nîmes Pétition
Commentaires