Ce mannequin refuse un shooting photo car on lui demandait de porter de la fourrure... Et elle demande au monde de la mode de se réveiller !

Par
3 135
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Lors d’un shooting photo, le mannequin australien Ruby Jean Wilson ne s’attendait à devoir porter de la fourrure. Chose qu’elle a refusé de faire pour respecter ses principes… Elle a souhaité partager son expérience sur les réseaux sociaux en lançant un message d’alerte.


Le monde de la mode va-t-il s’éloigner peu à peu du port de la fourrure ? On n’y est pas encore mais progressivement, que ce soit à travers certaines marques ou quelques mannequins, la pratique devient de plus en plus critiquée...


Récemment, c’est le mannequin australien Ruby Jean Wilson qui s’est signalé via un long message sur Facebook, dans lequel elle partageait une expérience professionnelle qu’elle venait de vivre. Alors qu’elle se préparait pour un shooting photo, elle apprit qu’elle devrait porter de la fourrure.

Instagram / @rubyjean_wilson


Militante pour la protection animale et vegan, le port de la fourrure allait complètement à l’encontre de ses principes. Malgré le dilemme posé par ses obligations professionnelles, elle a finalement décidé d’annuler le shooting en question pour rester cohérente vis-à-vis de ses valeurs.


Par la suite, Ruby Jean Wilson a pris la plume sur sa page Facebook pour dénoncer cette pratique et demander aux mannequins de boycotter les marques qui favorisaient le port de la fourrure. Voici son message ci-dessous, accompagné de la traduction :

Facebook / Ruby Jean Wilson


« Aujourd’hui, je me suis retrouvée dans une position difficile (et ce n’est pas la faute de mes agents). Je me suis rendu à un shooting photo et j’ai découvert qu’il s’agissait d’un book pour de la fourrure. Après être restée assise un long moment pendant qu’on me maquillait, en pensant qu’il était trop tard pour faire marche arrière et pour déranger tout le staff en partant, j’ai décidé que ce n’était pas un projet auquel je voulais faire partie. J’ai expliqué cette situation et je suis partie. J’encourage mes amis de la mode sur Facebook à reconsidérer les causes auxquelles ils apportent leur soutien, à comprendre que si nous ne prenons pas la parole et ne refusons pas certaines choses en tant que mannequin / designers / créateurs, les choses ne changeront jamais. Je ne suis pas parfaite et ma vision du monde change au fur et à mesure mais c’est pas à pas que l’on s’améliore. C’est la seule façon dont les choses changent aujourd’hui et changeront demain. Malgré l’anxiété que j’ai éprouvée en prenant cette décision, je me suis sentie tellement mieux en refusant de faire cette chose avec laquelle je ne suis pas d’accord. Et je suis persuadée que la fourrure animale est démodée, pas nécessaire et uniquement utilisée à des fins financières. J’estime que travailler au sein de l’industrie de la mode ne doit pas nous obliger à répondre à tous les caprices des créateurs ou de tous ceux qui te payent. On doit décider tous ensemble de ce qui n’est plus cool. À vrai dire, je pense qu’en tant que mannequins, nous avons besoin de commencer très vite à dire non à des choses comme la fourrure. #LaFausseFourrureCestPareil #LaModeCestPourSamuser »

Instagram / @rubyjean_wilson


Un message humble et plein de bon sens qui pourrait permettre au monde de la mode à s’écarter progressivement du port de la fourrure.

La justice juge l'État fautif pour son inaction contre la pollution de l'air en Île-de-France, une première
Source : Daily Mail
Mannequin Fourrure Boycott
Commentaires