Le mystère de la construction des pyramides d'Égypte enfin résolu ?

Par
5 070
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Une récente découverte archélogique pourrait enfin avoir percé le secret de l'érection des pyramides.

Le mystère de la construction des pyramides d’Égypte serait-il enfin résolu ? C’est en tout cas ce qu’affirme le ministère égyptien des Antiquités, après la découverte d’une rampe, vieille de 4 500 ans, dans la carrière d’albâtre de Hatnoub, située au nord de l’actuelle ville de Louxor.

Sur place, des archéologues de l’Institut français d'archéologie orientale (IFAO) ont en effet mis à jour les traces d’une rampe grâce à laquelle les Égyptiens auraient pu faire transiter les gigantesques blocs de granit, pesant plusieurs tonnes, afin de les acheminer sur les chantiers où étaient bâtis ces chefs-d'œuvre architecturaux.

Selon Mustafa Waziri (Secrétaire général du ministère des Antiquités), il s’agirait ainsi du premier véritable indice, en notre possession, qui permettrait d’expliquer de quelle manière les Égyptiens sont parvenus à ériger ces édifices colossaux. Il est vrai que la construction des mythiques pyramides demeure encore un mystère alimentant parfois les fantasmes les plus fous. Certains attribuant même cette prouesse aux... extraterrestres.

Des inscriptions datant du règne de Khéops

Interrogé par la revue scientifique « Live Science », Yannis Gourdon - qui dirige l’institut basé au Caire - a détaillé le dispositif tel qu’il devait être utilisé à l’époque. « Le système mobile consiste en une rampe centrale, entourée de deux escaliers incluant de nombreux trous pour placer des poteaux », a-t-il précisé.

Cet ingénieux système permettait ainsi de mettre les blocs sur des traîneaux de bois pendant que des cordes nouées autour des poteaux, placés dans les escaliers, faisaient office de poulies. Tout ce petit mécanisme de transmission facilitait le transport des pierres sur des pentes assez raides, dont l’inclinaison atteignait parfois plus de 20 degrés.

Lors de leurs fouilles, les archéologues ont également découvert des vestiges de maisons de pierre, qui pourraient être celles des ouvriers travaillant sur place, ainsi que plusieurs inscriptions datant du règne de Kheops et attestant de visites des pharaons dans les carrières. « Ce qui signifie que pendant cette période, les Égyptiens savaient comment déplacer d’énormes blocs de pierre en utilisant des pentes très abruptes. Par conséquent, ils ont pu utiliser ce système pour la construction des pyramides de Gizeh », en conclut Yannis Gourdon.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour l’affirmer, ces découvertes pourraient s’avérer cruciales dans notre approche des pyramides et mettre ainsi fin aux spéculations quant au mystère de leur construction.

Source : Live Science
Commentaires