Le PSG qualifié pour les demi-finales de la C1, Paris bascule dans l'ivresse

782partages

Le PSG s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions, faisant basculer les supporteurs dans une joie indescriptible.

C’est fait !

Publicité

Après des années de frustrations et autres désillusions, le Paris Saint-Germain accède enfin au dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions, après son succès obtenu mercredi (2-1) à Lisbonne, face aux Italiens de l’Atalanta.

Et comme le club ne fait décidemment jamais rien comme les autres, cette victoire - qui propulse le PSG en demi-finale de la C1 pour la première fois depuis 25 ans - s’est dessinée dans les derniers instants d’une rencontre crispante, grâce à un homme providentiel, aussi improbable qu’inattendu et que personne n’avait vu venir : Éric Maxim Choupo-Moting !

D’abord à l’origine de l’égalisation de Marquinhos (90e), l’international camerounais a ensuite marqué le but de la délivrance au bout du temps additionnel (90e + 3), après une action collective de grande classe, initiée par le duo Neymar-MBappé.

Cet incroyable renversement de situation en fin de match, alors que le PSG était mené depuis la 27e minute, a fait vivre un véritable ascenseur émotionnel aux supporteurs qui ont laissé exploser leur joie au coup de sifflet final.

Crise sanitaire oblige, le match s’est déroulé à huis-clos et c’est donc loin des leurs que les fans parisiens ont fait la fête.

Dès la fin de la rencontre, de nombreux supporteurs se sont en effet réunis dans les rues de la capitale, hurlant et dansant aux sons des klaxons dans la lueur des fumigènes.

Plusieurs centaines d’entre eux ont notamment convergé vers les Champs-Élysées et le Parc des princes (antre du PSG) pour fêter cette qualification historique, chantant à la gloire du héros du soir : Eric Maxim Choupo-Moting.

Des images de joies qui ont inondé les réseaux sociaux, comme en attestent les vidéos ci-dessous.

Des scènes de liesse qui témoignent de l’immense soulagement des supporteurs du club de la capitale, lesquels ont tant souffert ces dernières années, notamment après les terribles désillusions de Barcelone et Manchester.

Et chacun se prend désormais à rêver d’un triomphe pour enfin rejoindre au palmarès de la compétition, l’Olympique de Marseille, l’éternel rival qui reste encore à ce jour le seul club français à avoir remporté la Ligue des champions, en 1993.

Mais pour y parvenir, il faudra d’abord écarter l’Atlético Madrid ou le Red Bull Leipzig (qui s’affrontent ce soir à 21h), lors d’une demi-finale qui sent déjà la poudre.

Plus d'articles