Nouveau coup d'éclat de Banksy à Venise

Par
777
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Et on reparle de Banksy ! Le street-artiste britannique s'est de nouveau distingué à Venise (Italie), avec une oeuvre inhabituelle que nous vous présentons aujourd'hui.

On avait perdu sa trace il y a tout juste un mois du côté de Londres, avec une fresque engagée qui évoquait l’urgence environnementale et la survie de la planète, on l’a retrouvé un peu plus au sud, à Venise, avec une oeuvre très différente de celles auxquelles il nous avait habitués jusqu'à présent.

Le street-artiste Banksy a de nouveau frappé, cette fois dans la cité des Doges, à l’occasion de l’ouverture de la Biennale d’art contemporain, qui se tient chaque année.

Son énième coup d’éclat ne ressemble en rien à ces précédents. En effet, l’artiste de rue a présenté une oeuvre atypique sous la forme d’un stand, lequel s’avère composé de plusieurs tableaux qui, disposés l’un à côté de l’autre, mettent en scène un immense paquebot gâchant la vue sur les merveilles architecturales de Venise.

Un véritable plaidoyer contre le tourisme de masse, dont souffre la ville. Cette oeuvre a été exposée sur la célèbre place Saint-Marc par l’artiste lui-même, d’ordinaire très discret.

« J'installe mon stand à la Biennale de Venise. Malgré le fait que cela soit le plus grand et le plus prestigieux événement du monde de l'art, je n'ai jamais été invité pour une raison quelconque », a-t-il ainsi expliqué jeudi sur son comte Instagram, en dévoilant une vidéo de son oeuvre, baptisée « Venice in Oil ».

Sur ces images, on distingue un homme - qui se trouve être Banksy - coiffé d’un chapeau, le visage dissimulé derrière une écharpe, en train d’installer ce stand pas comme les autres, sous le regard curieux des badauds.

L’intéressé serait resté sur place incognito de longues minutes avant d’être finalement délogé manu militari par la police, car il ne disposait d'aucune autorisation. Des policiers italiens ont donc, sans le savoir, croisé l’artiste mystérieux dont on ignore encore jusqu’à l’identité.

D’autre part, un pochoir, qui ressemble à s’y méprendre à certaines de ses oeuvres antérieures, a été aperçu dans le même temps sur un mur du palais Ca’Foscari.

On y distingue une jeune migrante en gilet de sauvetage, les pieds dans l’eau, qui brandit un fumigène de détresse de couleur rose. Une allusion évidente au sort des migrants en mer Méditerranée.

Si l’artiste ne l’a pas confirmé officiellement, il ne fait aucun doute, selon les experts, que cette peinture a bien été réalisée par Banksy qui continue de cultiver le mystère autour de sa personne.

VIDEO : En Allemagne, un village achète toutes les bières disponibles pour empêcher les militants d'un festival néonazi d'en profiter
Source : Banksy Instagram
Banksy Venise Italie
Commentaires