Téléphone au volant : le permis de conduire sera désormais automatiquement confisqué en cas d'infraction double

38Kpartages

Dès ce vendredi, la double infraction au volant entraîne automatiquement la saisie du permis de conduire. Une rétention qui peut aller jusqu’à une année de sanction.

La double infraction au volant sera désormais lourdement punie. En effet, le décret 2020-605 publié hier 21 mai entre en vigueur dès ce vendredi et sanctionne les automobilistes coupables d’infraction routière. Un conducteur surpris avec le téléphone au volant en plus d'une des infractions comme le défaut de clignotant, le franchissement d’une ligne continue, les excès de vitesse, les refus de priorité aux piétons ou les dépassements dangereux se verra automatiquement retirer son permis de conduire et encourra une suspension allant de six à un an d’après la Sécurité routière.

Crédit photo : Shutterstock/Hryshchyshen Serhii

Au bout de 72 heures de rétention, le préfet pourra prolonger la saisie du permis jusqu’à six mois et même un an en cas d’accident, de conduite en état d’alcoolémie ou sous l'emprise de stupéfiant.

Pour rappel, le téléphone au volant est responsable d'un accident corporel sur dix et multiplie les risques d'accident par trois, d’après la Sécurité routière.

Il n’y a pas que cette mesure qui entre en vigueur ce vendredi. D’autres décisions qui avaient été prises lors d’un conseil interministériel seront appliquées dès aujourd’hui.

Ainsi, la durée maximale d’obligation de ne conduire qu’un véhicule équipé d’un éthylotest anti-démarrage (EAD) est portée à un an.

La mise à disposition obligatoire d’éthylotests dans les établissements de nuit est, elle, renforcée et les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros en cas d’infraction. Cependant, il n'est plus obligatoire de posséder un éthylotest dans son véhicule.

Plus d'articles