Le temps de quelques heures, ce Belge a été l'homme le plus riche du monde : 2 000 milliards ont été crédités, par erreur, sur son compte bancaire

Par
652
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Pour certains, consulter ses comptes n'a jamais rien d'agréable et pour d'autres cela peut être source de surprise. Ce Belge, Luc Mahieux, originaire de Dinant, a eu la surprise de découvrir une somme astronomique alors qu'il voulait simplement vérifier ses comptes...

Jour de chance. Au revoir les problèmes. Bonjour les cocotiers et la belle vie. C'est ce qu'a dû penser Luc Mahieux lorsqu'il a découvert son compte bancaire et plus particulièrement la première ligne de son relevé de comptes. Et il ne s'agit pas d'un seul milliard. Mais de 2 000 000 000 349 euros, qui représentent deux fois le produit intérieur brut du pays. Rien que ça. Et tout le monde ne peut se targuer d'avoir eu, même pour une heure, cette somme sur son compte bancaire.

Il attendait un remboursement de 34,90 euros

Des erreurs, il y en a. Mais rarement de cette envergure. Alors quand il a découvert cette immense fortune créditée sur son compte, il a ri et s'est posé quelques questions, que l'on se serait tous posés. « Heuuu, c'est un débit ou un crédit ? Il n'y a pas de moins devant ? Je vais quand même téléphoner à ma banque ! ».

À MaTélé, un média belge, cet habitant de Dinant, raconte qu'il a d'abord pensé que « tous ses problèmes étaient réglés » puis a vite compris qu'il s'agissait d'une erreur, à son grand regret, évidemment. Il raconte, en effet, connaître la source de l'erreur, qui serait en fait une mauvaise somme de remboursement. « Je me suis abonné il y a quelque temps sur un site qui m'a réclamé les coordonnées de ma carte bancaire. Après m'être aperçu qu'il me ponctionnait tous les mois 34,90 euros, j'ai voulu résilier mon abonnement. La somme arrivée sur ma carte provient de cette plate-forme. »

Plus d'argent

Pensant directement à une fraude, cet attaché parlementaire, a fait opposition sur sa carte ce qui lui a valu la suppression quasi immédiate de la somme en question par la banque. Mais avec un sens d'humour certain, il a tenu à préciser « à tous mes futurs ' amis ' que je n’ai pas de pognon ».

Source : Sud Info
Commentaires