Les anti-anges investissent Times Square et font un pied de nez aux préjugés

Par
13 974
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Qui ne connaît pas les anges de la marque de lingerie Victoria’s Secret ? Elles sont belles, possèdent des jambes à n’en plus finir, ont un corps presque irréel et le concept de complexe n’a pas l’air de faire partie de leur vocabulaire. Marre de voir ces jeunes femmes devenir un objet d’idéalisation, des femmes ont décidé de prendre la relève. Même recette, différents ingrédients.

Depuis 1995, les anges foulent les podiums de la mode, jambes interminables et hanches en avant et sourire parfaitement blanc souvent forcé, faisant un nombre incalculable de jalouses mais surtout en créant autour d’elles une certaine folie qui soulève une question identitaire chez les jeunes femmes. Pourquoi elles et pourquoi pas moi? La réponse fait d’autant plus mal. En effet, un mannequin mesure en moyenne 1m80 pour 53 kilos, or, seulement 5% des femmes ont cette silhouette. Voilà, voilà.

Fortune

Cette question identitaire a tendance à mettre à mal l’image que les jeunes femmes ont d’elles-mêmes. Trop grosse, trop maigre, trop petite, une trop petite bouche ou de trop gros seins. Bref, il faudrait être un peu différent mais rentrer dans le moule quand même. Et plus on regarde ces défilés, qui sont très vite devenus des spectacles avec chaque année un artiste différent qui chante autour des filles, plus on est tenté de se rabaisser et de se comparer. Erreur.

Personne n’a dit que le monopole du défilé en petite lingerie appartenait aux anges de Victoria’s Secret. Certaines l’ont très bien intégré. Ces dernières aspirent à changer la perspective de la beauté du corps féminin et l’idée que seuls « les anges » peuvent vendre du rêve en lingerie sur un podium.

Puisque les diktats de la beauté ont la dent dure, elles ont décidé de créer leur propre défilé et évidemment sans aucune restriction physique. Pas de modèles, pas de professionnels mais simplement des femmes qui veulent redorer le mouvement « corps positif » lors d’une exhibition originale, presque comme un signe de révolution.

Times Square à New York, 4 degrés et 24 filles prêtent à parader devant des touristes et des passants curieux d’assister à leur performance. En petite tenue, elles bravent le froid pour afficher leurs somptueuses courbes, le tout avec une grande assurance. Donnant ainsi au corps de la femme le droit d'être avec tous les défauts que cela peut comporter. 

« Certaines femmes ont des courbes et d'autres sont petites. Il y a des femmes de différentes cultures et de couleurs de peau. Il y aura des femmes trans, des femmes d'âges et d'orientation sexuelle différents, avec des jambes épilées ou non, végétaliennes et carnivores.» - Khrystiana .

Cette manifestation n’est pas sans rappeler le défilé à l’initiative de deux sœurs américaines, Alyssa et Lexi Scaffidi, qui avaient décidé de donner naissance à un défilé anti Victoria’s Secret pour donner la chance à plusieurs femmes de se sentir belles et capables de participer à ce genre d’évènement.

« Peu importe que vous fassiez 1m50 ou 1m80, 45 ou 90 kilos. Que vous ayez 20 ou 60 ans, vous êtes belle. Et votre histoire, vos cicatrices, tous vos signes distinctifs sont ce qui vous rend belle » avait indiqué Alyssa Scaffidi.

Kendall Jenner et Gigi Hadid n’ont qu’à bien se tenir!

Commentaires