Des scientifiques découvrent que les arbres possèdent un « battement de coeur »

Par
14 937
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Depuis toujours, les arbres attisent une certaine curiosité. Ils sont au centre de nombreuses thérapies liées à la relaxation, au bien-être et à la recherche d'osmose avec la nature, le tout, dû à l'énergie qu'ils sont supposés transmettre. Aujourd'hui, une récente étude démontre que les arbres disposent en fait de pulsations, à l'image d'un cœur qui bat.

Crédit image : shutterstock.com / John_T

C'est le site New Scientist qui a révélé cette étude. Commes les humains, les arbres vivraient au rythme d'un « battement de cœur ». Pourquoi nous le découvrons qu'aujourd'hui ? Il apparaîtrait que ce battement de cœur est si lent qu'il était jusqu'alors presque impossible de le détecter. Cette étude a été réalisée par Andras Zlinsky et son équipe d’experts en biosciences à l’Université d’Aarhus au Danemark. 

Au site New Scientist, il raconte leur découverte : « Nous avons découvert que la plupart des arbres ont régulièrement des changements périodiques de forme, synchronisés à travers toute la plante et plus courts qu’un cycle jour-nuit, ce qui implique des changements périodiques de la pression de l’eau ». Plus grossièrement, l'arbre, pendant la nuit, semble agir de la même façon que notre cœur agit sur notre corps, sauf que dans le cas de l'arbre, ce sont les branches de l'arbre qui pompent de l'eau des racines vers les feuilles.

Mais si l'arbre possède un battement de cœur, il est tout à fait différent du nôtre. En effet, les scientifiques expliquent que le « pouls » des arbres n'est en aucun cas régulier à l'instar du nôtre. Il battrait qu'une seule fois et ce toutes les deux heures. Comme expliqué plus haut, l'arbre lui, régule la pression de l'eau présente en eux. L'équipe de scientifiques qui a travaillé sur cette étude a observé des arbres pendant la nuit, pour que le soleil et le vent n'interfèrent pas sur le mouvement des branches et donc du résultat attendu.

Source : Frontiers
Commentaires