Les hommages se multiplient après le décès de Kobe Bryant, l'un des plus grands joueurs de basket de l'histoire

2 338partages

Les réactions se multiplient au lendemain du décès de la superstar du basket-ball Kobe Bryant.

L'onde de choc est planétaire ! L'ancien joueur des Los Angeles Lakers, Kobe Bryant (41 ans), est décédé ce dimanche dans un crash d'hélicoptère, survenu à proximité de la cité des anges. Sa fille, Gianna, âgée de 13 ans, ainsi que sept autres personnes ont également trouvé la mort dans ce terrible accident.

Depuis l'annonce de son décès, les hommages affluent des quatre coins de la planète ! Du monde du sport aux personnalités politiques en passant par les fans inconsolables, le monde entier pleure celui qui était devenu une légende de son vivant.

Michael Jordan, Barack Obama, Tony Parker, Donald Trump, Neymar, ou encore Kylian Mbappé, tous ont ainsi tenu à saluer la mémoire du champion disparu, que l'on surnommait le « Black Mamba » !

Triste ironie du sort, le hasard du calendrier a voulu que l'annonce du décès de Kobe Bryant coïncide avec la 62e cérémonie des Grammy Awards, organisée comme chaque année depuis 2000 au Staples Center de Los Angeles, qui fut l'antre des exploits du basketteur, resté fidèle à la franchise californienne tout au long de sa carrière.

Durant la cérémonie, les cœurs étaient lourds et certaines stars ont eu beaucoup de mal à dissimuler leur émotion, à commencer par la chanteuse Alicia Keys qui a rendu un hommage bouleversant au joueur.

Le meilleur de sa génération, l'un des plus grands de l'histoire

Retraité depuis 2016, Kobe Bryant était le meilleur joueur de sa génération, celui que les amateurs de basket voyaient comme le digne - et seul - héritier de Michael Jordan, encore considéré à ce jour comme le plus grand de l’histoire de son sport.

Annoncé comme un crack avant même son arrivée en NBA, Kobe Bryant confirmera très vite tous les espoirs placés en lui.

Drafté par les Charlotte Hornets en 1996, puis directement transféré aux Los Angeles Lakers alors qu’il n’est encore qu’un lycéen, il connaît une première saison d’adaptation parfois difficile, laissant tout de même entrevoir de belles promesses, avant vraiment d’exploser lors de ses deuxième et troisième années.

Dès la saison 1999/2000, il devient l’un des joueurs incontournables de son équipe et de la ligue, formant un duo prolifique avec le pivot Shaquille O’neal, au côté duquel il remportera 3 titres consécutifs de champion NBA en 2000, 2001 et 2002.

Voir cette publication sur Instagram

Congrats to my big brother @shaq most dominant big of all time on being inducted into the Hall! Beyond deserved #MDE #RingsandThings #Lakers

Une publication partagée par Kobe Bryant (@kobebryant) le

Après une défaite en finale en 2004 face aux Détroit Pistons, il connaîtra par la suite une période plus compliquée sur le plan collectif, tout en confirmant son statut de superstar et d’homme fort de la NBA, balayant les critiques sur son jeu, jugé parfois trop égoïste.

Le 22 janvier 2006, il établit son record en carrière en inscrivant 81 points contre Toronto, ce qui constitue la deuxième marque de tous les temps derrière l’intouchable Wilt Chamberlain et ses 100 points en 1962.

Sa performance incroyable le propulse au panthéon des meilleurs marqueurs de l’histoire de son sport.

Meilleur joueur de la saison régulière en 2008, il subit pourtant une nouvelle défaite en finale NBA, cette fois face aux Celtics de Boston et leur trio infernal (Paul Pierce, Kevin Garnett, Ray Allen).

Il rectifie le tir dès l’année suivante en décrochant sa quatrième bague de champion face au Magic d’Orlando puis réalisera le doublé en 2010 en prenant sa revanche sur Boston. Il sera désigné MVP des finales lors de ces deux éditions. Ce sera son apogée !

La suite sera en effet plus délicate, malgré des performances individuelles toujours aussi impressionnantes. Sa fin de carrière sera ternie par plusieurs blessures dont une rupture du tendon d’Achille qui le tiendra éloigné des parquets pendant de très longs mois, en 2013.

Après une ultime « tournée d’adieux » lors de la saison 2015/2016, il joue son dernier match le 13 avril 2016 en inscrivant la bagatelle de 60 points face au Jazz de l’Utah, établissant ainsi le record de points de la saison, à presque 38 ans.

All-Star à 18 reprises, il aura compilé 33 643 points tout au long de sa carrière, soit le 4e plus haut total de l’histoire. Champion NBA à cinq reprises, il a également décroché l’or olympique en 2008 et 2012 avec la Team USA.

Honneur suprême pour un joueur de basket, son équipe de toujours a retiré les deux numéros de maillot qu'il portait : le 8 et le 24, qui trônent désormais au sommet du Staples center. Il demeure à ce jour le seul basketteur à s'être fait honorer de la sorte à deux reprises.

Joueur exceptionnel, monstre offensif capable de scorer dans toutes les positions, Kobe Bryant gardera l’image d’un boulimique de travail et d’un très grand professionnel au charisme indéniable. Sa mort laisse un grand vide dans le monde du basket et au-delà.

Plus d'articles