Les pères de bébés prématurés ou hospitalisés vont bénéficier d'un congé paternité de 30 jours consécutifs

Par
8 290
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À partir du 1er juillet 2019, les pères d'un nouveau-né prématuré ou hospitalisé dans une unité de soins spécialisés bénéficieront d’un congé de paternité supplémentaire, selon un décret paru ce mardi au Journal officiel (JO).

La mesure a été votée à l’unanimité par le gouvernement dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale de 2019. Lors d’une hospitalisation immédiate d’un enfant après un accouchement, les pères obtiendront au maximum un congé de paternité de 30 jours consécutifs.

C’est un soulagement pour de nombreux parents qui attendaient cet allongement depuis plusieurs années.

Crédit : Soins intensifs / Shutterstock

L’hospitalisation d’un bébé venant tout juste de naître requiert la présence des deux parents. Celle-ci est également une source de stress, difficile à concilier avec une activité professionnelle parallèle.

Fixé à 30 jours consécutifs au maximum, ce congé doit être pris dans les quatre mois qui suivent la naissance du bébé. Il s’ajoute aux 11 jours de congé de paternité, 18 jours s’il s’agit de naissances multiples, ainsi qu’aux trois jours de naissance pour les salariés actuellement mis en place.

Crédit : Personnel médical s'occupant d'un nouveau-né dans un incubateur / Shutterstock

Comme le précise le JO : « Le salarié bénéficiant de ce congé en informe son employeur sans délai en transmettant un document justifiant de cette hospitalisation. »

Le congé va s’appliquer à tous les régimes de sécurité sociale en gardant les modalités d’indemnisation actuelles. C’est-à-dire le versement indemnité journalière égal au gain journalier de base et plafonné par la sécurité sociale à 87,71 euros par jour pour les salariés et 55,51 euros pour les travailleurs indépendants. Du côté des exploitants agricoles, une allocation de remplacement de 151 euros leur sera attribuée souligne LCI.

Aujourd’hui les enfants prématurés représentent environ 60 000 naissances par an. Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales relatif aux congés de paternité avait mis en lumière la situation délicate vécue par ces parents.

Source : Legifrance
Enfant Parents
Commentaires