Les photos de ce yacht de 94 mètres naviguant sur les étroits canaux néerlandais sont incroyables

Ce n'est pas tous les jours que l'on voit un gigantesque superyacht se faufiler dans les canaux étroits des Pays-Bas. Heureusement, le photographe Tom van Oossanen était sur place pour capturer les scènes étonnantes lorsque le « Project 817 », un bateau de 94 mètres construit par le chantier naval néerlandais Feadship, a été transporté de son installation de l'île Kaag à la mer du Nord à Rotterdam la semaine dernière.

Crédit : Tom van Oossanen

À voir aussi

Dans une série d'images saisissantes, le navire, l'un des plus grands qui seront lancés en 2021, est guidé sur l'eau par des remorqueurs, passant devant des maisons et des églises, sous le regard émerveillé de la foule. Selon Tom van Oossanen, environ quatre à six superyachts sont transférés le long de ce parcours chaque année avant de passer aux essais en mer, qui ont généralement lieu à Amsterdam. Toutefois, peu d'entre eux sont aussi grands que le projet 817, qui s'appellera probablement «Viva» lorsqu'il sera officiellement lancé.

« C'est toujours une sacrée opération. Tout le monde aime assister au spectacle » a expliqué le photographe nos confrères de CNN. Et lui d’ajouter : « mais ces manœuvres entraînent de sérieux imprévus sur terre et sur l'eau. Il faut parfois une heure pour passer un pont, et avec la quantité de trafic que nous avons en Hollande, ça s'accumule vite. »

Kaag Island est l'un des deux chantiers navals Feadship basés à l'intérieur des Pays-Bas (l'autre se trouve à Aalsmeer, près de Schiphol), ce qui signifie que chaque yacht livré d'ici doit être minutieusement déplacé de la même façon. « Les deux chantiers navals sont en fait assez éloignés de la mer du Nord, donc pour transporter les yachts en mer, ils doivent passer par un petit canal jusqu'à Rotterdam. Il n'y a qu'un seul chemin possible à emprunter pour s’y rendre » confie Tom van Oossanen.

Crédit : Tom van Oossanen

Transférer un yacht aussi grand dans de petits canaux demande de nombreuses précautions

Certaines parties des canaux le long de la route ne sont que de quelques mètres plus larges que le Projet 817, qui s'étend sur environ 15 mètres de bâbord à tribord. Dans ces conditions particulièrement compliquées, dire que le transfert a nécessité beaucoup de soin et d'attention est un euphémisme.

Au cours de la première phase de l'opération, Viva a été déplacé du chantier naval de Kaag Island vers le lac Braassemermeer, où il a été équipé de pontons pour le surélever, afin qu'il ne soit pas trop profond pour être manœuvré dans les canaux. Des remorqueurs ont ensuite été attachés aux pontons de chaque côté du superyacht, qui a également été enveloppé d'une feuille de protection, afin de guider le navire dans l'eau avec précision.

Il était alors prêt à être poussé et tiré le long des canaux, à traverser un petit pont dans le petit village de Woubrugge, ainsi qu'à Alphen aan den Rijn, une ville située à l'ouest de la Hollande, avant d'atteindre la ville néerlandaise de Gouda, située au sud d'Amsterdam, quelques jours plus tard. Une équipe de cinq experts et un équipage à bord guident sont généralement obligatoire pour réussir le trajet d’un superyacht vers la mer.

Crédit : Tom van Oossanen

Le photographe tenait particulièrement à documenter ce voyage, car il pense que c'est peut-être la dernière fois qu'un navire de cette taille est transporté par cette voie. En effet, Feadship a ouvert une nouvelle installation à Amsterdam, qui a la capacité de construire des superyachts jusqu'à 160 mètres de long. Et une cale sèche de 140 mètres a été aménagée sur son chantier naval de Makkum, permettant la construction de yachts aux structures encore plus larges. Le gouvernement des Pays-Bas a également confirmé son intention d'élargir les écluses du Kornwerderzand voisin, ce qui signifie qu'à l'avenir, de plus grands navires pourront naviguer directement de Makkum à la mer du Nord.

Impressionnant n’est-ce pas ?

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Crédit : Tom van Oossanen

Source : INSIDER