Les Républicains lancent une opération nationale contre l'abaissement à 80 km/h de la limitation de vitesse sur les routes secondaires

Par
769
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La colère ne faiblit pas quant à la mesure qui entrera en vigueur le 1er juillet, à savoir l'abaissement de la limite de vitesse sur les routes secondaires. Les Républicains, pour exprimer leur mécontentement, lancent une opération nationale.

La mesure a fait couler beaucoup d'encre. L'incompréhension et le mécontentement de certains ont été au centre des débats concernant cette mesure qui sera effective à partir du 1er juillet dans toute la France. L'opposition lance l'offensive et annonce ce lundi, une opération nationale contre l'abaissement de la limitation de vitesse à 80km/h.

Selon RMC, un « kit » prodigué par les Républicains, sera transmis à chaque fédération du parti. Des tracts avec « Stop à l'acharnement contre les automobilistes » écrits dessus et des autocollants avec le symbole 80km/h barré. Voilà ce que chaque fédération du parti pourra retrouver dans son kit de lutte contre la mesure du gouvernement Macron.

Jérome Nury, député LR de la 3e circonscription de l'Orne , dénonce l'abaissement de la limitation de vitesse qui pénalise en premier lieu , les habitants des milieux ruraux où « la voiture y est indispensable pour aller bosser, emmener les enfants à l'école, se faire soigner. Limiter la totalité du réseau sans regarder si réellement il y a un danger ou si le réseau est en bon état, je trouve que c'est une mauvaise méthode ». En ce sens, le député a déposé une proposition de loi pour maintenir la limitation de vitesse à 90km/h sur les voies à double sens.

De son côté, le Premier ministre, Edouard Philippe, avait indiqué dans un entretien, que « si, pour sauver des vies, il faut être impopulaire, [il] accepte de l'être ». En effet, et pour rappel, ces axes à double sens ont engendré 87% de taux de mortalité sur routes hors agglomération, soit 1 911 personnes en 2016. Un chiffre qui, selon la Sécurité Routière, représente 55% de l'ensemble de la mortalité routière.

Mais pour l'association "40 Millions d'automobilistes", et c'est ce qui a provoqué l'opposition de bon nombre de Français, cette mesure "ne permettra pas d’orienter à la baisse le nombre de tués et de blessés sur nos routes. En revanche, ajoutée à un arsenal répressif très performant, la nouvelle réglementation ne manquera pas d’assurer un surplus de revenus très confortable pour l’État, grâce aux amendes des radars ".

De plus, pour Pierre Chasseray, délégué général de "40 Millions d'automobilistes", « le gouvernement a tout mis en œuvre pour que l'expérimentation soit des plus probantes : en plus de l'abaissement de la limitation de vitesse à 80km/h, de lourds travaux de rénovation de la chaussée et l'installation de glissières de sécurité ont complété le dispositif. De quoi fausser la comparaison avec la situation initiale et faire triompher les lobbies anti-voiture qui poussent la mesure depuis des années.»

Une chose est sûre, cette mesure ne cessera pas de faire débat, même après sa mise en application.

En Équateur, la Cour constitutionnelle approuve le mariage homosexuel
Source : RMC
Commentaires