Préparez-vous pour des soldes d'exception avec les « French Days » , un Black Friday à la française du 27 avril au 1er mai

Par
269
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En Amérique du Nord, tous les ans se déroule au lendemain de Thanksgiving le fameux Black Friday qui fait tant chauffer les cartes bleues, grâce à des baisses de prix hallucinantes. Ce jour de soldes traverse chaque année les frontières américaines et canadiennes par le biais d’Internet, les Français sont ainsi très enclins à faire leurs emplettes sur les sites web des grandes enseignes outre-Atlantique.

Réjouissez-vous, car le Black Friday made in France, très originalement baptisé « French Days », commence le vendredi 27 avril, avec six enseignes en ligne !

Image d'illustration d'une femme portant des sacs, faisant son shopping sur sa tablette pendant le Black Friday. Crédit photo : PopTika / Shutterstock


Notez bien la période, parce que le Black Friday français ne durera pas un, mais bien cinq jours, à partir du vendredi 27 avril jusqu’au mardi 1er mai ! Cette période de soldes est née de l’accord de six enseignes concurrentes dans la vente en ligne : La Redoute, Fnac-Darty, Boulanger, Cdiscount, Rueducommerce et Showroomprivé. Elles invitent d’ailleurs tous les autres commerçants à faire de même, et à casser leurs prix !

Pendant cinq jours, les baisses de prix seront très agressives, l’occasion de faire l’acquisition de tout ce qui vous fait envie pour une somme modique. L’initiative a été soufflée par le Ministère de l’Economie pour redynamiser le commerce français, une aubaine en cette période généralement creuse, qui sera marquée par le jour férié du 1er mai, durant lequel les Français sont susceptibles de rester chez eux, confortablement installés devant leur ordinateur souris dans une main, carte bancaire dans l’autre.

Les French Days seront l’opportunité, un mois avant les soldes d’été, d’acheter des centaines de produits jusqu’à 50% moins chers directement de chez soi.

Source : BFM Business
Commentaires
Vous aimerez aussi