La reine Elizabeth abandonne désormais la fourrure de ses nouvelles garde-robes

984partages

Alors qu’elle reste souvent à l’écart des débats quotidiens, la reine Elizabeth II fait une petite entrave à son habitude pour la bonne cause. Plutôt discrète et muette sur n’importe quelle forme de discussion sans avoir son mot à dire sur les débats politiques ou sociétaux, la reine Elizabeth prend maintenant part à la cause animale.

 Crédit : Wikipedia/ Polizei Berlin

C’est son habilleuse officielle Angela Kelly qui a fait la révélation dans son livre paru fin octobre et qui s’intitule Le revers de la médaille : la reine, l’habilleuse et l’armoire. Dans son ouvrage, Angela Kelly annonce un changement majeur pour la garde-robe de la reine : supprimer la fourrure animal. « À partir de 2019, si Sa Majesté a des obligations par un temps particulièrement froid, nous n’utiliserons plus que de la fausse fourrure pour s’assurer qu’elle reste au chaud ».

Un geste à saluer même si un représentant de Buckingham Palace a déclaré au journal The Telegraph que cette mesure ne concernera désormais que les nouvelles tenues de la reine, qui continuera donc à porter ces « anciens » vêtements déjà composés de fourrure.

Une avancée qui a tout de même plu aux associations de défense des animaux qui félicitent cette décision. L’association Humane Society International UK, par sa directrice Claire Bass, a annoncé sur son compte twitter qu’elle était « ravie que Sa Majesté ait officiellement abandonné la fourrure ». L’association considère ce geste comme un « signal fort » qui montre que « la fourrure est démodée » et elle salue par ailleurs l’engagement d’un chef d’État.

De son côté, la célèbre association PETA a lancé un message fort via un communiqué, argumentant qu’en 2019, « personne ne peut justifier de soumettre les animaux à l’agonie d’être confinés à vie ni pris dans des pièges en acier, électrocutés, gazés et dépecés vivants pour des articles en fourrure […] ». Mais salue néanmoins dans un tweet, un « exemple compatissant pour le Royaume-Uni et le reste du monde ».

Il faut dire que la reine d’Angleterre est une figure majeure dans le monde. Son exemple pourrait peut-être inspirer d’autres à abandonner complètement l’usage de fourrure animale. Un désir de modernité pour la famille royale quand on sait que le Prince Harry est très investi dans le mouvement de l’écologie.

Des prises de position importantes d'autant qu’en 2018, un sondage d’opinion YouGov annonçait que deux tiers de la population britannique étaient pour l’interdiction de l’importation de fourrure, chose que le pays n’a toujours pas abandonné.

Un contraste étonnant pour la Perfide Albion qui avait interdit les élevages d’animaux pour leur fourrure depuis l’année 2000, mais qui continue d’importer et de vendre des fourrures de renard, de lapin ou de vison.

La famille royale marque un tournant et rejoint des célèbres marques de luxe comme Gucci, Giorgio Armani, H&M ou encore Ralph Lauren qui ont banni la fourrure de leurs collections.

Source : Huffington Post
Dernières news