À Manchester, alors que l'horreur s'abattait sur la ville, ces deux SDF sont accourus héroïquement sur les lieux du drame pour sauver un maximum de victimes

Par
8 110
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À Manchester, une attaque-suicide commise à l’issue d’un concert d’Ariana Grande, a fait au moins 22 morts et 59 blessés. À l'heure où cet article est écrit, seule une dizaine des personnes décédées ont été formellement identifiées par la police. De nombreux adolescents et jeunes enfants sont décédés, dont une petite fille âgée de tout juste huit ans.

Alors que le pays est encore sous le choc, les histoires racontant des actes de solidarité en plein milieu de l'horreur affluent de toute part. Malgré la souffrance, ces actes viennent nous rappeller ce qui reste de bon dans le monde, ce qui fait notre humanité. Par exemple, des taxis ont décidé de mettre leurs véhicules à disposition et de débrancher leurs compteurs pour aporter assistance aux ambulanciers et conduire des victimes dans les hôpitaux. Aussi, des hôtels ont offert des chambres pour héberger les victimes et leurs proches, ainsi que des simples particuliers, qui se sont portés volontaires sur Twitter avec le hashtag #RoomForManchester pour aider ceux qui cherchent un toit. Et c'est sans compter sur les miliers de petites mains qui, grâce à la magie des réseaux sociaux, ont permis aux familles de se réunir après la panique, et aux familles inquiètes d'avoir quelques nouvelles.

Mais surtout, deux héros que le destin avait fait se trouver aux abords de la Manchester Arena au moment de l'attaque, se sont révélés ce jour là. Steve Jones et son camarade d'infortune Chris Parker, tous deux SDF, s'étaient installés à côté de la salle omnisports en vue d'y passer la nuit. Ils se sont retrouvés malgré eux à devoir jouer les secouristes, retirant des bouts de métal ayant pénétrés dans les bras et les visages d'enfants, et accomplissant des gestes de survie.

Metro

Monsieur Parker, qui vit dans les rues de Manchester depuis plus d'un an, avait prévu d'attendre la fin du concert pour solliciter quelques pièces de monnaie aux personnes qui prenaient le chemin pour rentrer chez eux. Sauf que tout ne s'est pas passé comme prévu : au milieu de la performance, il a aperçu un flash de lumière puis entendu une forte explosion.

Il raconte à l'agence de presse britannique Press Association : «Tout le monde sortait, ils étaient tout contents, et tout. Alors que les premiers sortaient à travers les portes en vert, j'ai entendu un » bang « avec un flash blanc, puis la fumée, et enfin j'ai entendu les cris. Ça m'a flanqué au sol, et puis je me suis relevé. Et au lieu de courir pour m'enfuir, un instinct viscéral m'a poussé à revenir en arrière, à courir vers l'intérieur pour essayer d'aider. Je suis rentré et j'ai vu des gens étalés au sol, partout. »

Lui et son collègue Steve Jones ont alors passé leur soirée à porter secours aux victimes et à accomplir les premiers gestes de survie, en attendant l'arrivée des ambulances. Steve Jones décrit la scène d'horreur qu'il a vu se dérouler sous ses yeux : « C'était plein d'enfants, avec du sang partout sur eux, il y avait des cris, des hurelements, des pleurs. On a dû retirer des clous et des bouts de métal de leurs bras, et même arracher quelques clous qui étaient dans le visage d'une petite fille ».

Les deux hommes ont également sauvé la vie d'une femme qui était en train de vider de son sang à travers une large entaille, en maintenant ses jambes en l'air afin de ralentir l'écoulement jusqu'à l'arrivée des pompiers.

Steve Jones a également aidé une petite fille qui avait perdu ses deux jambes dans l'explosion. « J'ai vu une petite fille... Elle n'avait plus de jambes. Je l'ai enveloppée en me servant d'un des T-shirts de la boutique du concert, et je lui ai dit, ''ils sont où, ta maman et ton papa?'' Elle a dit, ''mon papa travaille, ma maman est tout là-haut''.» Il pense que la mère de l'enfant était décédée des suites de ses blessures.

Comme beaucoup de personnes présentes sur les lieux, Monsieur Parker sera sans doute marqué à vie par ce qu'il a vu et ce qu'il a vécu ce jour-là. Malgré tous leurs efforts, lui et son camarade n'ont pas réussi à sauver une femme d'une soixantaine d'années, qui a subi des blessures fatales aux jambes et à la tête au cours de l'explosion.  « Elle est morte dans mes bras. Elle a dit qu'elle était là avec sa famille. J'ai pas arrêté d'en pleurer. Le truc le plus choquant, c'est que c'était un concert pour des gosses. »

Pour lui, ce qu'il a fait devait être fait, et le fait qu'il soit SDF ou non ne change rien. Il explique avoir agi avant tout par instinct, et de son point de vue, n'importe quel autre être humain aurait agi de même à sa place.  Interviewé par ITV News, il tient à insister sur ce point : «Juste parce que je suis sans-abri ne veut pas dire que je n'ai pas de cœur. Vous savez, nous restons des humains, nous aussi. [...]  Je devais aider. J'aime à penser que si j'avais besoin d'aide comme ça, quelqu'un viendrait m'aider aussi et fasse pareil. C'est juste de l'instinct. »

Cependant, et malgré la modestie et de l'humilité dont fait preuve l'homme, force est d'admettre que ce qu'il a fait avec l'aide de son compagnon n'est pas commun.

Les deux hommes ont en effet fait preuve d'un incroyable sang-froid en plein moment de panique et d'horreur, un sang-froid dont la plupart des personnes ne serait sans doute pas capable dans des moments pareils.

Au final, ce geste courageux et désintéressé sera bien récompensé. Après ce coup d'éclat, une page a été créée sur la plate-forme de financement participatif GoFundMe, en vue de lever des fonds afin d'aider les deux héros sans toit à trouver un logement. En l'espace de 24 heures, la levée de fonds a déjà réuni plus de 30 000 livres ( 35 000 € environ) grâce aux dons généreux des internautes, touchés par leur geste ! Michael Johns, la personne qui a lancé l'appel aux dons, explique sur la page dédiée : « Le mal-logement et la pauvreté sont une tragédie malheureusement très répandue dans notre pays, mais c'est absolument inacceptable que quelqu'un qui ait réagi d'une manière si héroïque dans ce genre de situation terrifiante continue ensuite à vivre dans la misère. J'espère que cette campagne aidera à les sortir de la rue, et aussi être une preuve de gratitude pour ses actes. »

 La page de dons est accessible en cliquant ici, si vous souhaitez participer.

Et comme pour couronner le tout, un autre cadeau, sans aucun prix celui-là, attendait Chris Parker. Sa mère, qu'il avait perdu de vue depuis de nombreuses années, l'a reconnu sur l'un des articles publié par nos confrères britanniques de Manchester Evening News. Elle ne savait pas qu'il était devenu sans-abri, et l'a appelé à reprendre contact avec elle sur les réseaux sociaux, afin de le retrouver.

Comme quoi, les belles actions sont toujours récompensées !

VIDEO : Un zoo japonais a réalisé un exercice d'urgence avec un faux lion, sous le regard des vrais lions
Source : Metro.uk
Commentaires