L'association L214 publie des images du « pire élevage » de canards vu depuis plus de 10 ans

3 838partages

Ce jeudi 20 août, l’association de défense des animaux L214 a diffusé une vidéo et des photos d’un élevage de canards insalubre dans les Pyrénées-Atlantiques. Attention, certaines images peuvent choquer.

L214 est une association qui regroupe 4 000 membres. Créé en 2008, l’organisme a déjà publié une centaine de vidéos pour dénoncer les conditions désastreuses dans lesquelles certains animaux sont élevés.

Cette fois-ci, l’association diffuse de nouvelles images d’un élevage de canards à Lichos, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Crédit photo : Association L214

L’élevage appelé « Les Couvoirs de Saisons »  est l’un des premiers maillons dans la chaîne de production du foie gras.

Dans le bâtiment, des canards de Barbarie mâles sont élevés, puis leur sperme est prélevé pour être inséminé dans des canes. Celles-ci donnent naissance à des canetons, qui grandissent dans des cages et sont destinés à produire du foie gras.

Un élevage qui « atteint des sommets dans l’horreur »

Dans la vidéo diffusée sur le site internet de L214, on peut voir que les canards sont enfermés dans le noir et vivent dans des cages qui menacent de s’effondrer.

Le bâtiment, totalement insalubre, est jonché d’un épais flot d’excréments qui déborde jusqu’à l’extérieur. De plus, des rats et des asticots pullulent au milieu des canards.

Crédit photo : Association L214

« Vous avez autant de canards morts que de canards vivants, il y a des canards en état de décomposition plus ou moins avancé. Il s’agit du pire élevage que nous ayons eu l’occasion de voir depuis les débuts de L214 », a affirmé Sébastien Arsac, le directeur des enquêtes de l’association.

Des mesures prises pour fermer l’élevage

Devant cette découverte, L214 a demandé à ce que l’élevage soit fermé de toute urgence et que les responsables soient interdits d’exercer cette activité. Une pétition a également été publiée en ligne pour demander la fermeture du bâtiment.

« C’est un élevage qui cumule extrême souffrance animale, atteinte à l’environnement et risques sanitaires. C’est répugnant et révoltant. Les autorités vont être obligées d’agir. Pour faire bouger les choses, il faut montrer qu’on est déterminés », a affirmé Brigitte Gothière, la porte-parole et fondatrice de l’association.

Crédit photo : Association L214

Le ministère de l’Agriculture, qui a pris connaissance de la vidéo, a indiqué qu’il allait demander une mise en demeure de l’élevage, qui pourra aller jusqu’à une suspension d’activité.

Une plainte a également été déposée par l’avocate de l’association pour cruauté envers les animaux, abandon et atteinte à l’environnement. En effet, les excréments se déversent dans la nature et pourraient rejoindre un cours d’eau à proximité.

Source : L214
Plus d'articles