Mamoudou Gassama, le « Spiderman » qui a sauvé un enfant suspendu dans le vide, sera naturalisé Français et va devenir pompier

8 385partages

Héroïque. Mamoudou Gassama, un jeune Malien de 22 ans a sauvé, samedi soir, un enfant qui était suspendu au balcon du 4e étage. Un acte salué, respecté et largement relayé sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, Mamoudou Gassama, pour son acte de bravoure et sur fond de demande de régularisation, est reçu par Emmanuel Macron à l'Élysée.

Depuis samedi soir, Mamoudou Gassama est qualifié de « héros » par la communauté en ligne, après qu'il a sauvé, sans réfléchir un enfant suspendu dans le vide dans le 18ème arrondissement de Paris. Appelé Spiderman, Mamoudou Gassama n'a eu besoin que de quelques secondes pour escalader les quatre balcons qui le séparaient de l'enfant. Un acte de bravoure qui lui a valu des mots d'amour, de soutien et une solidarité sans précédent.

« J'ai eu peur quand j'ai sauvé l'enfant »

Au Parisien, le héros, modeste raconte comment il a vécu ces quelque 30 secondes : « J’ai entendu des gens crier, des voitures klaxonner et j’ai vu un enfant de 4 ans, pendu au quatrième étage. Tout le monde m’a dit que je risquais ma vie mais moi je n’ai pensé qu’à sauver l’enfant là-haut. Je n’ai pas pensé à ça ». Après avoir sauvé l'enfant, il raconte avoir été quelque peu sonné. « J'ai eu peur quand j'ai sauvé l'enfant et puis on est allé dans le salon, je me suis mis à trembler, je n'arrivais plus à tenir sur mes pieds, j'ai dû m'asseoir ».

Quant aux parents de l'enfant, ils étaient absents. Mamoudou Gassama a alors eu la présence d'esprit de demander à l'enfant pourquoi il avait fait ça : « Une fois dans l'appartement, j’ai demandé à l’enfant pourquoi il avait fait ça mais il ne m’a pas répondu. Je lui ai demandé où était sa mère mais il m’a dit qu’elle n’était pas là ». Le père de l'enfant a alors été placé en garde à vue afin d'ouvrir une enquête pour «soustraction d'un parent à une obligation légale ». L'enfant lui, sur décision du parquet, a été placé dans une structure d'accueil.

La communauté nationale se mobilise pour la régularisation d'un « héros »

Très vite, et à raison, les internautes, politiques et figures publiques ont réclamé la régularisation de ce héros, qui n'a pas eu peur de perdre sa vie pour sauver celle d'un inconnu. En ce sens, l'association SOS racisme a déclaré que « ce courage doit trouver, pour Mamoudou Gassama, une reconnaissance de notre pays. Et quelle plus belle reconnaissance que de permettre à cet homme de vivre tranquillement dans un pays qu’il a choisi, non par fainéantise, facilité ou recherche des aides sociales, mais tout simplement pour y mener sa vie ».

Une déclaration qui a emboîté le pas à Pierre Henry, le directeur général de France Asile, qui a déclaré sur Franceinfo que « l'urgent, maintenant, c'est que nous nous mobilisions pour l'aider à régler sa situation ». Quant au porte-parole gouvernement, Benjamin Griveraux, la question ne doit pas se poser : « Cet acte d’une immense bravoure, fidèle aux valeurs de solidarité de notre république, doit lui ouvrir les portes de notre communauté nationale ». Anne Hidalgo, maire de Paris, également tenu à saluer le courage du jeune Malien, lui assurant ainsi tout le soutien de la ville de Paris : « Je lui ai répondu que son geste héroïque est un exemple pour tous les citoyens et que la Ville de Paris aura évidemment à cœur de le soutenir dans ses démarches pour s’établir en France ».

Entretien avec Emmanuel Macron

C'est vers 10h, ce matin, que Mamoudou Gassama a été reçu par le président de la République pour discuter des événements et d'une éventuelle régularisation. Et c'est en tête à tête que Mamoudou Gassama et Emmanuel Macron ont pu échanger. Et Emmanuel Macron de demander si le jeune de 22 ans a agi sans réfléchir. Une question à laquelle ce dernier a répondu par la négative.

A l'issue de cet entretien, Mamoudou Gassama s'est vu recevoir une médaille d'or pour son acte. Mais aussi, Emmanuel Macron a affirmé que « la procédure de régularisation de Mamoudou Gassama est lancée dès aujourd"hui ». Suite à cet événement, Mamoudou Gassama va intégrer les pompiers. Une décision qui va dans le sens de la pétition qui circulait depuis dimanche soir et qui a rassemblé plus de 8 500 signatures.

Nouvelle sortie pour le FN

Si presque tout le monde a salué le courage de Mamoudou Gassama et demandé sa régularisation, le Front National a été un peu (beaucoup) plus nuancé. Oui c'est un acte de bravoure. Mais, non, ce n'est pas la porte ouverte à tous les migrants pour autant. C'est en tout cas ce que pense Nicolas Bay, le vice-président du FN : « Incontestablement, cet homme a eu un acte de bravoure à Paris. S’il faut le régulariser pour obtenir l’expulsion de l’ensemble des clandestins, moi je signe  ! » a-t-il écrit sur son compte Twitter après avoir pointé du doigt la gauche, sur France 2 : « la gauche pren[ait] toujours la première occasion pour demander la régularisation des clandestins. Traitons le problème migratoire dans notre pays et ensuite on pourra faire preuve de générosité. »

Source : Francetv
En vidéo : DIY : voici comment fabriquer un étui à lunettes en bois
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment