401 marathons en 401 jours : le défi incroyable réussi par un homme pour lutter contre l'homophobie !

Par
923
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ben Smith, un Britannique de 33 ans, a réussi l’incroyable challenge qu’il s’était fixé : courir 401 marathons en autant de jours. Il raconte son expérience hors du commun auprès de BuzzFeed.


Il a fait ce qu’aucun homme n’avait fait avant lui, et pour la bonne cause. Pourtant, il revient de très loin. Ben Smith a vécu de longues années en pleine dépression, ayant survécu à deux tentatives de suicide. Mais pourquoi ce mal-être ?


Pendant une vingtaine d’années, depuis l'âge de 10 ans, il a essuyé les moqueries dures et méchantes, ainsi que l’humiliation constante à cause de son homosexualité supposée. Puis, à l’âge de 30 ans, il a décidé de faire son coming out et a trouvé son salut dans la course à pied.

The401Challenge


Afin de lutter contre ces humiliations homophobes et transphobes dont beaucoup de personnes sont victimes, il a choisi d’œuvrer pour deux associations caritatives, Kidscape et Stonewall, et s’est fixé un défi : The 401 Challenge.


Ainsi, durant 401 jours consécutifs, il a couru 401 marathons afin de faire connaître son combat au plus grand public. Durant son périple à travers le Royaume-Uni, il est intervenu dans une centaine d’écoles afin de parler de santé mentale, de sexualité et comment la violence de la cour de récréation l’avait mené au bord du gouffre.


Auprès de BuzzFeed, il explique néanmoins que ce n’était gagné d’avance : « Il y a quelques écoles qui m’ont contacté en me disant qu’ils ne voulaient pas que je parle de sexualité ou de suicide. Alors, on les a refusés parce que nous voulons prôner l’ouverture et l’honnêteté. »

The401Challenge


Le précédent record était de 365 marathons en autant de jours et à l’origine, Ben Smith avait fixé le nombre de 400. Puis, il s’est persuadé qu’un marathon supplémentaire serait une grande victoire symbolique.


Pour réaliser cette prouesse herculéenne, Ben Smith a perdu près de 38 kilos, abaissant son taux de graisse à 9%, puis a usé 22 paires de chaussures de footing. Il a souffert de quelques tendinites, a parfois perdu la sensation dans son pied gauche, s’est cassé son gros orteil et vu un de ses genoux doubler de volume.


« J’étais un singe d’entreprise avant ça, je travaillais 60 à 70 heures par semaine, pensant que j’avais besoin d’une voiture, une maison, un super boulot, avoir de la réussite, mais ça ne me rendait pas heureux » confie-t-il.

The401Challenge


Avec son petit ami Kyle, ils ont quitté leurs jobs respectifs afin de réaliser ce challenge ensemble. Kyle étant la plus-value d’organisation et de management pour Ben : « Je savais que j’étais gay, mais à cause de ce que je subissais à l’école, je pensais que c’était mal. On m’a dit que c’était mal. J’étais conditionné comme ça. Un jour, j’ai finalement eu les tripes d’être en phase avec moi-même, et j’ai compris que faire mon coming out marquerait le début d’une nouvelle vie. »


Avec la course à pied, Ben Smith a donc trouvé un moyen de se débarrasser de ce passé douloureux. Ce challenge lui a donc permis de se trouver vis-à-vis de lui-même et de s’affranchir de toutes les mauvaises ondes qui l’entouraient. Même quand il était en pleine souffrance physique : « Je me suis fracturé une vertèbre lors du 284ème jour. Une infirmière m’a vu et m’a dit d’arrêter ce que je faisais. J’ai craqué, pleuré et je lui disais que je ne pouvais pas, que je devais atteindre mon objectif, donc on doit trouver une solution pour me remettre sur pied. »

The401Challenge


Seulement voilà, sa fracture vertébrale peut s’avérer très dangereuse pour lui, et a interrompu momentanément son challenge durant une dizaine de jours. Afin de compenser ces 10 jours perdus, Ben et son équipe ont pensé nécessaire qu’il coure des ultrafonds (ou ultramarathons, course à la distance supérieure au marathon selon l’envie du coureur). Ainsi, il a doublé une dizaine de marathons pour rester dans les temps.


« Vous savez, j’ai déjà essayé de me prendre la vie. On ne peut pas faire pire que ça et j’y ai survécu, alors maintenant j’ai le sentiment que plus rien ne peut m’arrêter. Ce n’est pas de l’arrogance, j’ai une grande croyance et confiance en moi » dit-il.

The401Challenge


Désormais, Ben Smith est en paix avec lui-même et vit la vie à laquelle il a toujours secrètement aspiré : « Avant, je fantasmais sur le fait d’avoir une relation avec un homme, d’être amoureux, et maintenant je le suis. Je commence à avoir la vie que je voulais. Courir m’a aidé à traverser tout ça. »


Pour les deux associations caritatives, Ben Smith a réussi récolter près de 250 000 livres de fond, soit plus de 276 837 euros grâce à ses 401 marathons à travers la Grande-Bretagne. Pour Ruth Hunt, fondateur de Stonewall, Ben Smith est un fantastique exemple pour les jeunes Britanniques : « Son incroyable effort pour récolter des fonds nous permet de continuer notre travail auprès des écoles afin de dialoguer avec les jeunes dans un espace où ils peuvent être acceptés pour ce qu’ils sont, sans exception. Nous sommes tellement reconnaissants envers Ben. »

The401Challenge

Émouvante l’histoire de Ben Smith, n’est-ce pas ?
Source : Buzz Feed
Commentaires