Pour qu'elle puisse sentir, le jour de son mariage, les battements du coeur de son père décédé, elle descend l'allée en compagnie de celui qui a reçu sa greffe cardiaque

Par
1 876
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C’est une bien belle histoire, très touchante, qui s’est déroulée samedi dernier aux États-Unis.

Jeni Stepien n’a rencontré Arthur Thomas que la veille de son mariage, mais elle reconnaîtrait son cœur entre mille !

Et pour cause : dix ans après le meurtre de son père, cette jeune mariée de Pennsylvanie a descendu l’allée aux bras de l’homme qui avait reçu le cœur de son papa.

Arthur Thomas doit son salut au père de Jeni : c'est en effet grâce à lui qu'il a pu obtenir la greffe de cœur qui l’a maintenu en vie. Alors, même s'il n'avait jamais rencontré la famille de sa vie, il a parcouru plus de 650 kilomètres depuis le New Jersey pour se rendre au mariage de la fille de son sauveur — tout ça pour que Jeni puisse enfin entendre le battement de ce cœur, sentir ce pouls contre elle une fois encore, qui plus est lors du jour le plus important de sa vie !
 
 @CNN/KDKA

Jeni a pu sentir ainsi la présence de son père lors de son mariage, lorsque M. Thomas l’a prise à son bras, comme aurait dû le faire son papa si la tragédie n’avait pas frappé cette famille.

Michael Stepien, le papa de Jeni, a été assassiné en 2006 lorsqu’il a été victime d’un vol à main armée qui a mal tourné, dans une rue de Swissvale, en Pennsylvanie.
 @CNN/KDKA

Arthur Thomas, pour sa part, attendait une greffe cardiaque depuis plus de 16 ans, et il était aux portes de la mort, dans un état d’urgence absolue, quand il a pu recevoir le cœur de Michael, qui par chance tait donneur d’organes. L’homme et la famille de la victime sont restés en contact, ils se sont depuis écrit de nombreuses lettres, ont beaucoup parlé au téléphone et se sont envoyé des cadeaux… Sans jamais avoir eu l’opportunité de se rencontrer.

Mais c’est le mariage de Jeni, et ce besoin instinctif (et bien compréhensible) d’avoir son papa près d’elle pour l’accompagner jusqu’à l’autel, qui les aura finalement réunis.

Jeni a pu sentir les battements du cœur de son père une fois encore, un moment d’émotion intense.

 @CNN/KDKA


« Le seul fait de l’embrasser, le simple fait de le tenir dans mes bras, j’avais l’impression d’être près de mon papa une nouvelle fois, » raconte Michelle, la sœur de la nouvelle mariée. « Ce jour-là, c’était parfait. C’était exactement ce dont nous avions besoin. »

C’est Jeni qui a proposé à Arthur de remplacer son père lors de la traditionnelle cérémonie. Après que la fille d’Arthur lui ait donné son feu vert, il a répondu oui sans hésiter une seconde !

« Quel plus grand honneur pourrait être fait à quelqu’un que celui d’accompagner la fille de l’homme qui lui a sauvé la vie en lui donnant son cœur ? » C’est en ces termes qu’Arthur s’est exprimé suite à cette journée inoubliable, chargée en émotion. « Je ne peux pas imaginer plus insigne honneur que celui-là. »
Source : Dailymail
Commentaires