En attendant l'opération sur un être humain vivant, la première transplantation d'une tête humaine sur un cadavre a été un succès

Par
3 823
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C’est une véritable révolution dans le monde de la médecine qui vient de se réaliser, en attendant l’opération sur un humain vivant.

Annoncée il y plusieurs mois, la première greffe d’une tête sur un corps humain est aujourd’hui en bonne voie. Le chirurgien italien Sergio Canavero, qui officie à l’Université médicale de Harbin (Chine) a tenu une conférence de presse ce matin à Vienne et a annoncé que la première transplantation de la tête sur un cadavre humain a été un véritable succès.

C’est tout simplement une première historique et mondiale qui a nécessité une opération de 18 heures. Celle-ci aurait montré qu’il était donc possible de reconnecter avec succès la colonne vertébrale, les nerfs et les vaisseaux sanguins au cerveau. Elle a été menée par le Dr Xiaoping Ren qui, l’an dernier, avait réussi à greffer une tête sur le corps d’un singe.

Keystone / Bm Micon/ Ropi

« La première transplantation humaine sur des cadavres humains a été faite, et un échange de têtes complet entre des donneurs d’organes de cerveaux morts est la prochaine étape » a déclaré le professeur Canavero.

« Nous sommes entrés dans une ère où nous nous allons prendre notre destin en main. Cela va tout changer, cela va vous changer à tous les niveaux. Tout le monde disait que c’était impossible mais l’opération a été un grand succès » annonce-t-il tout en tempérant la nécessité de ce type d’opération : « C’est une opération destinée à améliorer la médecine, les conditions neurologiques, par pour allonger l’espérance de vie. C’est pour les gens qui souffrent véritablement, ce n’est pas une plaisanterie ».

Russell Cheyne / Reuters

Ainsi, après ce succès, une opération similaire sur un être humain vivant devrait donc être réalisé dans les prochaines semaines. Valeri Spiridonov, un programmeur russe souffrant de la maladie de Werdnig-Hoffmann, qui atrophie tous les muscles, s’était porté volontaire pour subir l’opération et sera très probablement, si tout se passe à merveille, le premier homme à faire greffer sa tête sur un corps humain sain et fonctionnel.

Un lion de mer géant débarque dans une criée pour un petit casse-croûte
Médecine Greffe
Commentaires